Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 500 retraités manifestent pour leur pouvoir d'achat en Drôme-Ardèche

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

Les retraités ont défilé à Privas, Annonay et Valence ce mardi pour protester contre la baisse de leur pouvoir d'achat.

Les retraités ont défilé derrière deux grandes banderoles à Valence
Les retraités ont défilé derrière deux grandes banderoles à Valence © Radio France - Léo Corcos

Valence, France

"Les retraités ont de plus en plus de difficultés pour vivre" assène Danielle Garnier, la responsable CGT retraités de la Drôme. Comme 300 personnes, elle défilait ce mardi après-midi dans les rues de Valence. A Annonay, 130 manifestants ont été comptés par la gendarmerie. Ils étaient entre 60 et 100 à Privas. Tous répondaient à l'appel national de plusieurs syndicats dont la CGT, FO ou la CFTC. La CFDT avait déjà organisé son propre rassemblement jeudi dernier. 

Avec mille euros par mois, c'est impossible de s'en sortir - Annie, une retraitée

Le problème, c'est la baisse du pouvoir d'achat des retraités. "Il y a beaucoup de retraités pauvres, surtout des femmes" poursuit Danielle Garnier. Annie qui était dans le défilé valentinois complète : "je suis à la retraite depuis neuf ans et je vis avec moins de mille euros par mois. Quand on a payé le loyer, une petite mutuelle pour se maintenir en santé, la fin du mois commence le 15. Je n'ai plus de voiture car je n'ai pas pu m'en racheter une, même avec la prime à la casse. C'est très dur."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu