Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 600 douaniers rendent hommage à leur collègue tué à Toulon

-
Par , France Bleu Provence
Toulon, France

Un dernier hommage a été rendu ce vendredi à Pascal Robinson, ce douanier de 42 ans tué par balles lundi à Toulon lors d'une intervention. Plus de 600 douaniers de toute la France étaient présents à la caserne de gendarmerie de Timone, à Marseille.

Hommage à Pascal Robinson
Hommage à Pascal Robinson © Radio France

De l'émotion, il y en avait, beaucoup. De l'incompréhension, de l'incrédulité aussi. Plus de 600 douaniers, mais aussi des gendarmes, des policiers, des élus et des citoyens ont rendu un dernier hommage à Pascal Robinson, ce douanier tué lundi à Toulon, lors d'une intervention qualifiée de "classique". Une cérémonie d'une heure dans la cour de la caserne de la gendarmerie de Timone, à Marseille, un lieu dont le quadragénaire appréciait la vue.

Lors des différents discours, chacun a rendu hommage à un douanier exemplaire, attentionné, un chef d'équipe capable de réaliser d'importantes enquêtes. D'abord dans le port du Havre, où il débute sa carrière dans la douane dans les années 90, puis à Paris, Marseille et enfin Toulon. Un sportif émérite (présélectionné pour les Jeux Olympiques de 1992 en badminton, ancien 104e joueur mondial de ce sport), qui dans ce métier de douanier appréciait avant tout d'aller sur le terrain. Ce terrain lui aura finalement coûté la vie lors d'une "intervention surveillée" au domicile d'un homme soupçonné de trafic d'armes.

"A travers Pascal Robinson, je veux saluer le courage de l'ensemble de nos douaniers qui chaque jour, partout en France, protègent nos concitoyens, parfois au péril de leur vie. La nation leur en est infiniment redevable." (Christian Eckert, secrétaire d'Etat en charge du Budget, lors de la cérémonie)

Pascal Robinson laisse derrière lui une femme (douanière elle aussi), un fils et toute une famille qui a voulu faire passer un message d'apaisement lors de cette cérémonie.

"Je viens de perdre un grand frère de 42 ans qui avait dévoué sa vie aux douanes. C'est quelqu'un qui ne vivait pas dans la haine. Je pense qu'aujourd'hui, il trouverait même des excuses à son meurtrier. Je pense qu'il faut passer un message fort car c'est vrai qu'aujourd'hui, on entend beaucoup de messages de haine, on lit sur internet beaucoup de messages de haine, beaucoup d'insultes, une population qui est à fleur de peau. Tout le monde a peur, mais je pense qu'il va falloir trouver les moyens, trouver les solutions pour apaiser ce climat et retrouver de la sérénité." (Emmanuel, frère de Pascal, le douanier tué à Toulon)

Emmanuel, le frère du douanier tué lundi à Toulon
Emmanuel, le frère du douanier tué lundi à Toulon © Radio France

Après la cérémonie, Pascal Robinson a été inhumé à Peypin, au nord d'Aubagne, la commune où il résidait. Il a été fait Chevalier de la Légion d'honneur et sera prochainement reconnu "Mort au service de la nation".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess