Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 70 personnalités réclament la légalisation du cannabis dans une tribune

-
Par , France Bleu

Plus de 70 personnalités publient ce mercredi une tribune dans laquelle elles appellent à la légalisation du cannabis au nom du "pragmatisme". Parmi elles, les ex-têtes de liste aux Européennes, Yannick Jadot et Raphaël Glucksmann, mais aussi des chercheurs, des médecins ou d'anciens ministres.

En 2017, 44,8% des 18-64 ans ont déclaré avec déjà fumé du cannabis, contre 41,6% en 2014 et 12,7% en 1992.
En 2017, 44,8% des 18-64 ans ont déclaré avec déjà fumé du cannabis, contre 41,6% en 2014 et 12,7% en 1992. © AFP - Paul Zinken / DPA / dpa Picture-Alliance

Plus de 70 personnalités appellent les pouvoirs publics "à agir  vite" pour légaliser le cannabis au nom du "pragmatisme", dans une tribune publiée mercredi dans l'Obs.

"Il faut en finir avec le statu quo. La France doit légaliser le cannabis, qu'il soit utilisé à des fins thérapeutiques comme récréatives, pour les consommateurs de plus de 18 ans", écrivent notamment les signataires. "Quand la France acceptera-t-elle de regarder la réalité en face, de faire preuve de pragmatisme ?", écrivent-ils.

Une production et une distribution "contrôlées"

Parmi ces personnalités figurent les ex-têtes de listes aux élections européennes, Raphaël Glucksmann et Yannick Jadot, des  élus de gauche, trois députés LREM, des chercheurs, des médecins et les anciens ministres Bernard Kouchner et Daniel Vaillant, respectivement en charge de la Santé et de l'Intérieur.

Les auteurs regrettent notamment que la France soit "à la traîne" par rapport à ses voisins qui ont "tous assoupli leur législation" ou à certains pays du continent américain qui ont eux déjà "légalisé la substance". Les signataires de la tribune appellent toutefois à "contrôler la production et la distribution" de ce "produit nocif pour la santé".

Le gouvernement ouvert à l'usage thérapeutique

Une perspective à laquelle le gouvernement est tout à fait opposé. "La position du gouvernement n'est pas d'aller vers une légalisation du cannabis", a déclaré la porte-parole Sibeth NDiaye, concédant simplement qu'il pouvait y avoir des "réflexions" sur un usage thérapeutique. 

Mardi, des députés de tout bord ont transmis une proposition de loi prônant une "légalisation contrôlée" de cette substance. "La politique de forte répression est un échec complet", a expliqué François-Michel Lambert, l'un de ces députés. Leur loi propose de confier la vente aux buralistes et de l'interdite aux mineurs. Un arrêté du ministre de la Santé fixerait le taux autorisé de THC, principale substance psychoactive de la plante. Et le produit des taxes sur le  cannabis pourrait être pour partie "consacré aux politiques de prévention et de réduction des risques, notamment en direction des  jeunes et des populations vulnérables".

Près d'un Français sur deux s'était dit favorable à une légalisation du cannabis dans une étude publiée par l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) mi-avril. En 2017, 44,8% des 18-64 ans ont déclaré avec déjà fumé du cannabis, contre 41,6% en 2014 et 12,7% en 1992, selon le baromètre relatif aux usages de substances psycho-actives illicites de Santé publique France.

  - Aucun(e)
-