Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de beurre dans les supermarchés de Corse

mercredi 25 octobre 2017 à 21:03 Par Maxime Becmeur et Pierre-Louis Antoniotti, France Bleu RCFM

Une importante pénurie de beurre traverse l'Europe actuellement. Elle est le fruit de tensions entre producteurs de lait, transformateurs et grande distribution. Conséquence : en Corse aussi, on ne trouve quasiment plus de beurre dans les rayons des supermarchés.

Les briques de beurre ont déserté les rayons dans les grandes surfaces de Corse.
Les briques de beurre ont déserté les rayons dans les grandes surfaces de Corse. © Maxppp - France Bleu RCFM

Corse, France

Depuis quelques jours, le beurre est devenu une denrée rare. En Corse, comme ailleurs en Europe, difficile de s'en procurer dans les grandes surfaces. Difficile aussi pour les pâtissiers de s'approvisionner à leur convenance. Leurs productions quotidiennes se trouvent ainsi impactées par cette pénurie.

"Du coup, cette pénurie se répercute sur les prix de vente du beurre, observe Didier Leoncini, un artisan pâtissier installé dans le centre-ville de Bastia. Si on arrive à en acheter, c'est avec une augmentation de 200 %, voire de 300 %. On réfléchit aux solutions qui s'offrent à nous pour utiliser moins de beurre. Mais en fait, il n'y a pas vraiment de solution efficace. On fait des viennoiseries pur beurre. Aujourd'hui, on est obligé d'en faire une partie avec de la margarine. A un moment donné, si la crise perdure, il va falloir faire un choix. Car sinon, tout le monde va être perdant. On ne pourra pas vendre un pain au chocolat à 4 euros."

Didier Leoncini, artisan pâtissier à Bastia.

Un constat partagé par d'autres professionnels, à l'instar de Marc Ventura, pâtissier bastiais : "J'ai passé ma dernière commande de beurre, j'en ai eu pour presque 1.000 euros, au lieu de 300 euros habituellement. Si vous prenez un croissant par exemple, le beurre représente environ 25 % du produit. Si le prix du beurre ne cesse d'augmenter, il faudra qu'on augmente nous aussi. Aujourd'hui, pour que l'artisan obtienne une marge raisonnable, il faudrait le vendre à 1,30 euros. Ce qui est encore trop tôt pour le client." Des difficultés qui, selon lui, pourraient très vite affaiblir certaines entreprises. "Les boulangeries et les pâtisseries sont les premiers employeurs de France. Mais ce coup dur ne va pas faire du bien à nos trésoreries."

En Corse, comme dans toute l'Europe, difficile de se procurer du beurre dans les supermarchés. - Radio France
En Corse, comme dans toute l'Europe, difficile de se procurer du beurre dans les supermarchés. © Radio France - Pierre-Louis Antoniotti - France Bleu RCFM

Des prix à la hausse. C'est le cas également dans les grandes surfaces de Corse. "Soit les rayons sont vides, soit les prix sont multipliés par quatre, résume Sébastien Brichard, chef de rayon dans un centre commercial au sud de Bastia. Cela fait deux semaines que nous avons vendu nos dernières briques. La clientèle s'en émeut parfois. On a été obligé de mettre des affiches pour leur expliquer."

Certains consommateurs sont surpris par cette pénurie de beurre.

Sur les réseaux sociaux, certains consommateurs en profitent pour faire de l'humour. Même les sites de petites annonces sont envahis de ce type d'offre insolite : "Vends plaquette de beurre. Un peu entamée. Reste 350 grammes. Prix à débattre."