Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de cent manifestants contre les violences anti-LGBTQI+ à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Ce samedi 15 mai 2021, deux jours avant la journée contre les violences anti-LGBTQI+, plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées à Montpellier. Certains ont témoigné des discriminations dont ils sont régulièrement victimes.

Une centaine de manifestants se sont rassemblés sur la place de la Comédie avant de rejoindre la Préfecture de Montpellier
Une centaine de manifestants se sont rassemblés sur la place de la Comédie avant de rejoindre la Préfecture de Montpellier © Radio France - Clara GUICHON

Une centaine de manifestants ont brandi drapeaux arc-en-ciel et pancartes colorées, en musique, à Montpellier. Ce samedi 15 mai 2021, ils se sont rassemblés pour dénoncer les violences faites aux LGBTQI+ (personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes), à deux jours de la journée mondiale consacrée à ces questions, à l'appel des associations Fierté Montpellier Pride et SOS homophobie Languedoc-Roussillon.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Il est 14h30. J'ai compté, depuis le début de la journée, l'insulte PD a été écrite 590 fois sur Twitter", lance Marc, de SOS homophobie Languedoc-Roussillon, micro à la main. "Notre association a été sollicitée pour quatre agressions sur Montpellier, seulement sur le mois d'avril, indique Olivier Vaillé, président de Fierté Montpellier Pride. Et ce ne sont que les agressions que l'on connaît.

Il invite ceux qui ont été victimes de violences à s'exprimer au micro. Aiki, âgée de 16 ans, s'avance. Elle est lycéenne à Pézenas. "Depuis que tout le monde sait que je suis transexuelle, c'est compliqué, raconte celle qui est née homme mais se sent femme. Je me permets d'utiliser les toilettes qui correspondent à mon genre, donc les toilettes pour les femmes. Sauf qu'à un moment, quand on te chope par le col pour te sortir, c'est quand même qu'il y a un problème."

"Quand on te chope par le col pour te sortir de toilettes, c'est quand même qu'il y a un problème." - Aiki, lycéenne transexuelle

"Vous savez, les discriminations, ça va du regard, de la blague jusqu'à la violence, explique Marc, de l'association SOS Homophobie. Et je peux vous dire que quand vous prenez votre copain par la main, il y a toujours des regards. C'est une vraie décision de le faire."

Selon Olivier Vaillé, les services de police de Montpellier devraient se doter d'un référent spécialisé sur ces questions. "C'est une avancée car les personnes qui viendront déposer plainte sauront qu'elles seront accueillies avec bienveillance, explique-t-il. Mais après, il y a encore énormément de travail à faire dans les autres postes de police et au niveau des gendarmerie."

D'autres événements sont prévus ce lundi 17 mai 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess