Société

Plus de fonds publics pour le service civique

Par Marie Mutricy, France Bleu vendredi 11 juillet 2014 à 10:11

François Chérèque va remettre un rapport qui tire le bilan du service civique à François Hollande
François Chérèque va remettre un rapport qui tire le bilan du service civique à François Hollande © MaxPPP

L’État va débloquer 100 millions d'euros sur 3 ans pour augmenter le nombre de jeunes en service civique et atteindre les objectifs fixés par François Hollande au début de son quinquennat, a déclaré vendredi Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de la Jeunesse. Le dispositif qui permet aux 16-25 ans d'avoir une première expérience est victime de son succès, avec un poste pour cinq demandes.

> LA QUESTION DU JOUR DE FRANCE BLEU MIDI ENSEMBLE : Faut-il rendre le service civique obligatoire pour les moins de 25 ans ? Réagissez au 0 810 055 056 ou sur notre page Facebook.

Plus d'argent publique pour créer encore plus de services civiques. C'est en substance ce qu'a annoncé la ministre de la Jeunesse, Najat Vallaud-Belkacem vendredi. L'Etat va débloquer 100 millions d'euros sur trois ans (2015-2017).

L'objectif de François Hollande

Le service civique permet à des jeunes de 16 à 25 ans d'effectuer une mission d'intérêt général sur 6 mois ou un an, en étant indemnisé 570 euros par mois . Il s'agit par exemple d'actions au sein d'un conseil général auprès des personnes âgées, des plus petits ou d'autres jeunes ; d'autres développent des projets économiques ou sociaux. Il permet de se forger une première expérience après l'école, de réinsérer des jeunes en décrochage scolaire et d'améliorer la mixité sociale puisque 17% des volontaires de 2013 venaient de quartiers prioritaires dans la politique de la ville.En juin, François Hollande a répété qu'il souhaite qu'au moins 100.000 jeunes par an effectuent un service civique à la fin de son quinquennat, soit environ 15% de cette classe d'âge. En 2014, 35.000 jeunes seulement se sont portés volontaires.

Le service civique victime de son succès

François Chérèque qui rend vendredi 11 juillet un rapport sur le service civique dont il préside l'Agence explique que le dispositif est "victime de son succès ", avec cinq demandes pour une mission.

L'ancien leader de la CFDT estime donc qu'il faut tripler le budget de l'Agence du service civique. Des "partenaires privés " pourraient apporter des fonds, selon Najat Vallaud-Belkacem.

François Chérèque propose également d'élargir le champs des missions proposées aux hôpitaux, aux communes et aux pompiers , en échange d'une contribution financière.