Société

Plus de la moitié des collégiens utilisent leur téléphone la nuit au lieu de dormir

Par Claire Flochel, France Bleu Gascogne vendredi 27 mars 2015 à 16:28

Chloë et son "doudou", son téléphone portable
Chloë et son "doudou", son téléphone portable © Radio France - Claire Flochel

52% des collégiens utilisent régulièrement un appareil électronique (téléphone portable, lecteur MP3, ordinateur) dans leur lit. C’est ce que révèle une enquête réalisée par des médecins du réseau Morphée. Conséquence : les adolescents sont fatigués et moins attentifs en cours. Et les petits Landais n’échappent à la règle.

Réalisée sur 776 collégiens âgés de 12 à 14 ans, une étude publiée lundi 2 mars 2015 par le Réseau Morphée, spécialisé dans les troubles du sommeil, montre que les adolescents passent de plus en plus de temps devant les écrans en soirée, mais également la nuit. Selon l'enquête, 15,3% se réveillent au milieu de la nuit pour envoyer des SMS et 11% se connectent aux réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter. Plus étonnant encore: 10% indiquent programmer un réveil en cours de nuit pour s'adonner à ces activités nocturnes, et vérifier les dernières "actualités" de leurs amis.

Le téléphone portable comme "doudou".

Et les collégiens landais n'achappent pas à la règle, comme Chloë, 13 ans, casque vissé sur les oreilles et portable à la main, elle pianote avec agilité sur l'écran de son smartphone devant son collège Jean Rostand à Mont-de-Marsan. Comme tous les adolescents de son âge, la jeune landaise passe beaucoup de temps sur son téléphone, "j'écoute de la musique, je vais sur Facebook, je joue, je reste dessus tout le temps" , reconnaît-elle. Chloë avoue se servir de son portable "pratiquement toute la journée" , et son "doudou" ne la quitte jamais, puisque la jeune fille déclare même, dans un sourire, ne pas pouvoir dormir sans.

SON REPORTAGE

Le collège Jean Rostand à Mont-de-Marsan - Radio France
Le collège Jean Rostand à Mont-de-Marsan © Radio France - Claire Flochel

 

"Accroupis sur leur téléphone portable dès 7H30 du matin". (le CPE)

Résultat : les collégiens sont fatigués. Ainsi, pour 58% des adolescents interrogés, le lever est très difficile le matin, 23% reconnaissent même être somnolents et s'endormir en classe. Chloë, la première, admet avoir souvent "du mal à se lever" , mais pas question pour autant pour elle de se déconnecter. Pour le conseiller principal d'Education du collège montois, Nordine Cheddane, qui voit en arrivant au travail des élèves accroupis sur leur téléphone portable dès 7H30 du matin, il y a "certainement des incidences sur leur bien-être, sur leur sommeil, sur la qualité du travail, leur attention en cours". 

Déficit de sommeil.

Le CPE n'a pas tord, selon le Réseau Morphée, près de 10% des collégiens dorment moins de 7 heures chaque nuit en semaine, alors qu’il leur en faudrait huit ou neuf pour être en forme le lendemain. Isabelle, maman d'une adolescente de 14 ans scolarisée également à Jean Rostand, a trouvé la parade : sa fille n'a plus droit aux écrans à partir de 20H, "le portable reste dans la cuisine au moment du coucher et elle ne le récupère que le matin au moment du lever" . Une bonne astuce qui satisfait à la fois maman et fille, puisque la première intéressée dort bien. En effet, selon une étude de l'Académie nationale des sciences des Etats-Unis (National Academy of Sciences, NAS), les lumières bleues émises par les appareils électroniques perturbe la sécrétion de mélatonine, hormone indispensable à la bonne qualité de notre sommeil. Nos ados devraient donc troquer leur téléphone portable et autre tablette contre un livre le soir. 

Le Réseau Morphée prévoit d'ailleurs de lancer une campagne de sensibilisation dès le mois prochain, dédiée spécifiquement au sommeil des jeunes. Il recommande aux parents de discuter avec leurs adolescents de leur pratique actuelle du téléphone portable après le dîner.