Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus d'un millier de motards manifestent à Valence pour la légalisation de la circulation inter-files

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu, France Bleu Isère

Une manifestation pour la légalisation de la circulation inter-files s'est tenue ce samedi à Valence (Drôme), dans le cadre d'un appel national de la Fédération des motards en colère. Ils réclament le droit de rouler entre les voitures.

Les motards se sont donnés rendez-vous devant la préfecture de Valence (Drôme) ce samedi matin.
Les motards se sont donnés rendez-vous devant la préfecture de Valence (Drôme) ce samedi matin. © Radio France - Claire Leys

Le réveil fut bruyant ce samedi matin dans le centre de Valence (Drôme). Plus d'un millier de motards se sont rassemblés devant la préfecture, en faisant vrombir leurs moteurs. Venus de la Drôme, l'Ardèche mais aussi de Haute-Loire et d'Isère, ils manifestaient pour réclamer la légalisation de la circulation inter-files, c'est-à-dire le droit de rouler entre les voitures. D'autres rassemblements se sont tenus ailleurs en France ce samedi, à l'appel de la Fédération française des Motards en colère (FFMC). 

Les motards dénoncent l'interdiction de rouler entre les voitures.
Les motards dénoncent l'interdiction de rouler entre les voitures. © Radio France - Claire Leys

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La circulation des deux-roues motorisés entre deux files de voitures était expérimentée depuis 2016 dans 11 départements. L'objectif était de tenter d'encadrer cette pratique très répandue chez les motards et globalement tolérée par les forces de l'ordre. Mais, pour la délégation à la sécurité routière, le bilan de l'accidentalité est "décevant". Résultat, cette pratique a été interdite le 1er février 2021. De leur côté, les motards dénoncent une injustice. "Quand je me faufile entre les voitures, je suis très prudente, j'avance doucement, explique Josiane, motarde depuis 20 ans. La moto c'est la liberté, mais ça ne veut pas dire qu'on se met en danger, on tient à la vie, on est responsable !", assure-t-elle. 

Les motards ont pris possession du centre de Valence ce samedi matin pour faire entendre leur colère.
Les motards ont pris possession du centre de Valence ce samedi matin pour faire entendre leur colère. © Radio France - Claire Leys

Pour Patricio, cette interdiction pourrait même mettre les motards en danger. "Quand on est coincé dans un embouteillage et qu'on reste derrière une voiture, il y a des risques. S'il y a un carambolage, que l’automobiliste freine brusquement, c'est le motard qui prend", pointe le Grenoblois. Le pilote souhaiterait que la circulation inter-files soit légalisée et enseignée à l'auto-école, "ça permettrait aux automobilistes de faire plus attention aux motos qui se faufilent", avance Patricio. Désormais, un motard qui circule entre les voitures s'expose à un retrait de trois points sur son permis de conduire et une amende de 135 euros. 

Deux motards originaires de Privas en Ardèche ont tenu à participer au rassemblement de Valence.
Deux motards originaires de Privas en Ardèche ont tenu à participer au rassemblement de Valence. © Radio France - Claire Leys
Choix de la station

À venir dansDanssecondess