Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de neuf communes sur dix éteignent la lumière dans les Landes

lundi 4 juin 2018 à 19:32 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Geste écologique, mais aussi et surtout économique. A son tour, la commune de Saint-Justin en Haute Lande décide d'éteindre une partie de son éclairage public la nuit. Elles sont plus de 90% dans les Landes.

En Haute Lande, la commune de Saint-Justin décide à son tour d'éteindre la lumière la nuit
En Haute Lande, la commune de Saint-Justin décide à son tour d'éteindre la lumière la nuit © Maxppp - Sebastien JARRY

Landes, France

En Haute Lande, la commune de Saint-Justin décide à son tour d'éteindre la lumière. Le bourg sera plongé dans le noir de minuit à 5 heures du matin. La mesure devrait être effective en fin de la semaine ou la semaine prochaine. Seule exception : la départementale 933 restera éclairée toute la nuit et sur la Place des Tilleuls, c'est à dire la place de la mairie, un lampadaire sur deux restera allumé. Saint-Justin est un nouvel exemple de ces communes qui décident de réduire l'éclairage public. Elles sont plus de neuf sur dix à s'être lancées dans le département des Landes. 

C'est un geste écologique pour certaines de ces communes, mais pour la plupart la motivation est d'abord et surtout économique. Les petites communes rurales se sont engagées les premières, parfois il y a près de 20 ans. Elles ont été suivies récemment par les villes plus importantes. Il y a eu une vague il y a environ trois ou quatre ans dans les Landes, comme à Dax, Mont-de-Marsan ou encore à Biscarrosse.  A Samadet, cela fait presque huit ans que la commune éteint un réverbère sur deux, notamment pour compenser l'urbanisation de nouvelles zones à éclairer. 

Une économie de 30% sur la facture 

Les budgets sont de plus en plus contraints "et toute économie est bonne à prendre" résume le maire de Classun, petite commune de 280 habitants en Chalosse. Depuis 2010, les rues de la communes sont toutes plongées dans le noir de 23 heures à 6 heures du matin. Jean-Michel Lalanne explique d'abord avoir été sensibilisé par le Club d'astronomie du Marsan sur la question de la pollution lumineuse, "sans perdre de vue malgré tout, qu'on pouvait faire des économies". Une économie estimée en moyenne à 10% par an sur la facture totale d'électricité

La facture est même plus basse pour la commune de Haut-Mauco. Dans cette commune au sud de Mont-de-Marsan, un lampadaire sur deux est éteint dans le bourg entre 23 heures et dans les lotissements, l'éclairage est complètement éteinte jusqu'à 5H30. La nouvelle équipe municipale arrivée en 2014 a décidé d'agir sur l'éclairage public, clairement pour faire des économies explique Gilbert Lanne, le maire : "Les factures d'énergie et d'électricité en particuliers étaient très onéreuses. Et, le premier point d'électricité, c'est l'éclairage public." Selon lui, le poste éclairage public a baissé de 25 à 30% en 2016, soit environ 15.000 euros d'économies

Les exemples sont nombreux. A Samadet, le maire, Jean Hirigoyen rappelle aussi que l'extinction partielle de l'éclairage public s'est aussi accompagnée d'investissements à côté : ampoules basse consommation, réorientation du flux lumineux... 

Enfin, la plupart des communes landaises comme Samadet n'éteignent pas tous les réverbères. C'est une question de sécurité, les zones accidentogènes comme les routes départementales, les ronds-points, les places ou les abribus restent éclairés entièrement ou partiellement.