Société

Cartes d'identité : seulement quelques mairies vont pouvoir les délivrer dans les deux Charentes

Par Charlotte Jousserand, France Bleu La Rochelle lundi 30 janvier 2017 à 7:00

Seules les communes équipées de ce dispositif pourront délivrer des cartes d'identité
Seules les communes équipées de ce dispositif pourront délivrer des cartes d'identité © Radio France - Patricia Pourrez

Dans quelques semaines, seules quelques mairies pourront vous délivrer les cartes d'identité. Ce sont les mairies qui sont déjà équipées pour réaliser les passeports, soit 5% des mairies de Charente et autant en Charente-Maritime.

C'est un grand changement qui s'annonce dans les mairies des deux Charentes. D'ici quelques semaines, au début du mois de mars, seules environ 5% des mairies de Charente-Maritime, dans le détail 27 sur les 469 communes du département et 5% des mairies de Charente, 19 des 394 communes du département pourront vous délivrer une carte d'identité. Cela fait partie de la réforme du "plan préfectures nouvelle génération" et de la fusion du fichier qui regroupe les demandes de passeports et de celui qui contient les demandes de cartes d'identité. Seules les mairies déjà équipées de ce logiciel pourront gérer les demandes de cartes d'identité. La carte d'identité, elle, ne change pas.

Un réforme qui demande une réorganisation des mairies concernées

Concrètement sur l'île de Ré par exemple, jusqu'à maintenant vous pouviez faire une demande de carte d'identité dans n'importe quelle mairie mais cela change à partir du mois de mars. Désormais il faudra aller à Saint-Martin-de-Ré, la capitale administrative de l'île qui s'occupe déjà des passeports. Le maire Patrice Dechelette met tout en oeuvre pour appliquer au mieux la réforme : "On vous donne une tâche, elle vous incombe donc vous essayez de la faire au mieux mais à partir du moment où vous êtes aidés et où on vous donne les moyens de la mener à bien". Et pour Patrice Dechelette ces conditions ne sont pas vraiment réunies. "On est obligé de travailler dans l'urgence et cela est très désagréable. On aura des aides mais pour le moment rien n'est très clair et rien n'est noir sur blanc, on va essayer d'abord de se débrouiller avec les moyens du bord".

Cette réforme bouleverse la vie de la mairie de Saint-Martin car la mairie gère chaque année environ 1.400 demandes de passeport chaque année, elle s'attend à gérer en plus à peu près le même nombre de demandes pour les cartes d'identité. Il faudra également faire des travaux pour aménager les bureaux au rez-de-chaussée et puis il faut assurer aussi "la polyvalence des agents" pour que les Rétais puissent avoir un accueil suffisant tout au long de la semaine pour faire leurs demandes de papiers d'identité. Cependant pour Patrice Dechelette, "la mutualisation des moyens est cohérente en ces temps d'économie".

La plupart des habitants de l'île de Ré ignorent ce changement, comme Claire qui habite Sainte-Marie-de-Ré : "Justement je devais refaire ma carte d'identité, je vais vite me dépêcher d'aller la faire dans ma mairie avant que cela ne parte à Saint-Martin". Claire regrette ce changement : "faut pas que petit à petit quand même sous prétexte d'un problème technologique on nous enlève les services de proximité parce que sinon cela va juste contribuer à ce que la ville meure petit à petit".

Pour Jean-Pierre Gaillard, le maire de Bois-Plage-en-Ré : "c'est un peu dommage au niveau de la proximité, on regrette que certains services disparaissent pour des raisons techniques". Le maire de Bois-Plage estime que "des solutions seront trouvées notamment pour les personnes âgées et les personnes qui n'ont pas de voiture. On va s'organiser pour qu'ils puissent se rendre dans la mairie de Saint-Martin".

Une motion déposée par les maires de Charente-Maritime

Les maires de Charente-Maritime ont déposé une motion pour faire part de leurs inquiétudes vis à vis de cette réforme. Selon l'Association des Maires de Charente-Maritime, cette réforme "supprime un service de proximité pour leurs citoyens et plus particulièrement pour ceux qui ne pourront pas se déplacer" et "porte atteinte au rôle de proximité et de cohésion des mairies notamment les mairies rurales".

Un service itinérant est prévu pour aller au plus près des habitants des départements mais cela ne rassure pas les maires de Charente-Maritime puisque selon eux "la Charente-Maritime devrait être dotée d'un unique dispositif ce qui est manifestement insuffisant".