Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plusieurs casernes de pompiers vont fermer dans le Puy-de-Dôme

dimanche 3 mars 2019 à 18:01 Par Maud Calves, France Bleu Pays d'Auvergne

Plusieurs centres de premières interventions vont fermer leurs portes d'ici quelques semaines. À Saint-Clément-de-Régnat, Peschadoires ou encore Luzillat, les pompiers vont devoir rejoindre les centres de secours les plus proches.

Le 1er Avril, la caserne de Luzillat aura fermé.
Le 1er Avril, la caserne de Luzillat aura fermé. © Radio France - Maud Calvès

Luzillat, France

Date de fermeture fixée au 1er avril pour Saint-Clément-de-Régnat, Saint-Jean-d'Heurs, Sermentizon ou encore Luzillat. A Peschadoires, la caserne a fermé ce week-end. L'adjudant de la caserne de Luzillat, Christian Larzat, regrette la méthode : "On nous a dit que ça allait fermer c'est tout. C'est un service de proximité en plus qui ferme". Selon le SDIS (Service départemental d'incendie et de secours), la fermeture de ces centres de premières interventions sont nécessaires pour venir renforcer les effectifs des centres de secours. "Ils sont en grande difficulté dans la journée parce qu'il y a de moins en moins de pompiers disponibles" explique Claude Boilon, vice-président du SDIS. Pas question cependant de fermer les casernes seules à couvrir des zones reculées. Selon le SDIS, s'il n'y a pas de centre de secours à proximité, il n'y a aucune raison pour que le centre de première intervention soit en danger. 

Les centres de secours sont en grande difficulté" - Claude Boilon

Selon lui, les trois quarts des pompiers en CPI affectés dans des centres de secours continuent leur engagement. À Luzillat, seul un quart des pompiers continueront leurs missions au centre de secours de Maringues. Une manifestation a eu lieu ce week-end devant la caserne pour protester contre cette fermeture, maintenue malgré les 450 signatures recueillies dans une pétition.