Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plusieurs centaines de motards à Paris contre les 80 km/h

dimanche 15 avril 2018 à 19:03 Par Guillaume Farriol, France Bleu Paris

Sept cents motards, selon la préfecture de police, se sont rassemblés dimanche 15 avril à Paris pour exprimer leur "colère" contre la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. La mesure doit entrer en vigueur le 1er juillet.

L'esplanade du château de Vincennes a vibré au son des moteurs
L'esplanade du château de Vincennes a vibré au son des moteurs © Radio France - Guillaume Farriol

Vincennes, France

Pas touche à ma limitation de vitesse ! C'est le message des centaines de motards qui se sont d'abord réunis sur l'esplanade Saint-Louis, devant le château de Vincennes avant de prendre la route du périphérique et de plusieurs axes majeurs de l'est de Paris. Ils protestent contre la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires. Une mesure voulue par le gouvernement qui doit entrer en vigueur le 1er juillet. "C'est une vitesse qui nous empêche de doubler, explique Emmanuelle, une manifestante. On se retrouve derrière un camion avec aucune visibilité sans pouvoir doubler. En matière de sécurité routière, je ne suis pas sûr que ce soit vraiment efficace."

Cet argument est répété depuis plusieurs mois par la Fédération françaises des motards en colère (FFMC) et les manifestations se multiplient partout en France. Mais l'exécutif est bien décidé à mettre en place la mesure. Cependant, il s’agira d'une expérimentation de deux ans. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron jeudi 12 avril. "Il nous prend pour des imbéciles, s'emporte Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC de Paris. Pour cette expérimentation on va investir dans des panneaux, on dépense de l'argent inutilement. Il ne faut pas nous faire croire qu'après deux ans on va balayer tout cela"

Quelles solutions ? 

Pour les motards, la solution est plutôt à chercher du côté de l'éducation. "Il faut que la sécurité routière s’apprenne dès le plus jeune âge dans les écoles, Jean-Marc Belotti. Et il faut que cela continue ensuite. À partir du moment où les gens sont formés, le comportement changera !" De nombreux manifestants réclament également plus d'investissement pour l'entretien des routes.

Les motards sont déjà prêts à participer à d'autres rassemblements. Ils assurent qu'ils feront gronder leurs moteurs jusqu'à ce que l'exécutif les entendent.