Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs centaines de participants à la Marche pour le climat en Charente-Maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

Près de 600 personnes ont défilé ce dimanche à la Rochelle, 270 à Saintes, pour demander "une vraie loi climat" à la veille du débat sur le projet de loi "Climat et Résilience" à l'Assemblée nationale.

Les 149 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat sur des pancartes
Les 149 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat sur des pancartes © Radio France - Audrey Abraham

Les marcheurs pour le climat se sont réunis partout en France ce dimanche, ils étaient jusqu'à 600 à La Rochelle et près de 300 à Saintes, à la veille du débat sur le projet de loi "Climat et Résilience". Un texte qui était supposé reprendre les 149 propositions des membres de la Convention Citoyenne pour le Climat. 

Aujourd'hui la plupart des organisations estiment que ces propositions ont été ignorées dans la rédaction du projet de loi. Alors hier à La Rochelle, le collectif Ensemble pour le Climat et le Vivant a distribué 149 pancartes aux marcheurs chacune reprenant une des propositions. 

L'ambiance était joyeux mais le message urgent. Parmi les marcheurs Katia va même jusqu'à dénoncer un déni de démocratie : "C'est plus qu'une hypocrisie, certains la considèrent véritablement comme une trahison. Tous ces gens qui ont participé, qui ont donné de leur temps, qui ont donné de leur énergie, qui ont joué le jeu ont vraiment le sentiment d'avoir été trahis. C'est terrible pour ces gens à qui on a fait croire qu'une prise en compte des générations qui viennent était possible alors qu'en vérité on a vraiment le sentiment que le gouvernement se moque de ces générations."

Dans le cortège, de nombreux jeunes, parfois des enfants de 3 ou 5 ans venus avec leurs parents. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess