Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plusieurs centaines de personnes assistent aux obsèques d'André Daguin à Auch

La cathédrale de Auch a fait le plein, ce lundi après-midi, pour la cérémonie des obsèques d'André Daguin, décédé il y a une semaine, à 84 ans. Le restaurateur, inventeur du magret de canard et artisan de la baisse de la TVA à 5.5% était un grand représentant du Gers et de la Gascogne.

Les obsèques d'André Daguin, décédé il y a une semaine, à 84 ans, se sont déroulées dans la cathédrale de Auch ce lundi 9 décembre, en présence de nombreuses personnalités.
Les obsèques d'André Daguin, décédé il y a une semaine, à 84 ans, se sont déroulées dans la cathédrale de Auch ce lundi 9 décembre, en présence de nombreuses personnalités. © Radio France - Magalie Lacombe

Auch, France

La cathédrale d'Auch était remplie, lundi 9 décembre, pour un dernier hommage à André Daguin, le restaurateur gascon mort à 84 ans, mardi dernier.  Il est celui qui a inventé le magret de canard, il y a 60 ans et celui aussi, avec sa casquette de président de l'union des métiers de l'hôtellerie et de la restauration qui a obtenu l'allègement de la TVA à 5.5% pour tous ses pairs. Des centaines d'anonymes sont venus assister à ces obsèques mais de très nombreux représentants politiques comme la présidente de région, la socialiste Carole Delga, le président socialiste du conseil départemental du Gers, Philippe Martin ou encore l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui lui a rendu hommage : "André Daguin, savoureux savait être vigoureux. Il y a encore des bureaux de ministères à Paris où sa voix porte toujours".

Sa veuve Jocelyne Daguin était entourée de leurs trois enfants : Anne, Ariane et Arnaud ainsi que de deux de leurs petites filles : Alix et Diane. "Mon père ne disait qu'il rendait service, il donnait un coup de main. Combien d'entre vous, ici, le savaient bien ?" a, à son tour, témoigné Ariane Daguin, réputée pour son foie gras à New-York.

André Daguin enterré au cimetière d'Auch, sa ville natale

"Il fait partie de ces hommes qui ont mis les spots sur le Gers, on lui doit beaucoup", raconte Michel Sarran, le restaurateur toulousain qui est gersois lui aussi d'origine. "C'est une page de la gastronomie qui tourne. On a un héritage et maintenant à nous de bouger." D'aucuns ont mis en avant ses talents de représentation du département du Gers. Son président, le socialiste Philippe Martin, fier d'affirmer que "rares sont ceux qui ont aussi bien parlé de ce coin de France (...), André était l'apologiste d'une vie rurale qu'on disait vouée à la disparition et qu'il a défendue sa vie durant".

A l'issue de la cérémonie en la cathédrale Sainte-Marie, les proches ont accompagné le cercueil jusqu'au cimetière de la ville où il a été inhumé, avant un tout dernier hommage à l'Hôtel de France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu