Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plusieurs centaines de personnes manifestent à Nantes contre l'offensive turque contre les Kurdes

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi après-midi dans le centre-ville de Nantes pour dénoncer l'offensive de la Turquie contre une milice kurde en Syrie. Ils ont été bloqués par les gendarmes mobiles en arrivant à proximité du consulat de Turquie à Nantes.

Un manifestant, à proximité du consulat de Turquie ce samedi.
Un manifestant, à proximité du consulat de Turquie ce samedi. © Radio France - Marc Bertrand

Nantes, France

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce samedi dans le centre-ville de Nantes et jusqu'à proximité du consulat de Turquie à Nantes, pour dénoncer l'offensive turque contre une milice kurde au Nord de la Syrie, près de la frontière turque ces derniers jours. 

Quand je vois ces Français qui ont marché à nos côté, je suis tellement contente qu'ils nous comprennent. Mais il faut plus que ça, il faut qu'Emmanuel Macron, et surtout l'Europe nous aide. Les Kurdes meurent pour combattre Daesh, et ils le font pour nous

Au cri de "Erdogan, assassin", ou scandant le nom du PKK, le parti indépendantiste kurde en Turquie, ils ont été bloqués par un cordon de gendarmes mobiles après avoir traversé le pont Anne de Bretagne, alors qu'ils approchaient du consulat turc, sur l'Île de Nantes. Les autorités redoutaient des débordements, mais il n'y a eu aucun affrontement avec les forces de l'ordre.

Les pancartes de la manifestation, sur l'Île de Nantes. - Radio France
Les pancartes de la manifestation, sur l'Île de Nantes. © Radio France - Marc Bertrand

"Manifester c'est notre moyen de soutenir ceux qui combattent"

"Ici, 80% des kurdes qui manifestent sont des kurdes de Turquie", affirme un des manifestants, venu avec sa compagne et ses enfants. "On veut dire à la France, mais aussi à l'Europe et aux Etats-Unis, à la Russie de nous aider. Ce sont les Kurdes qui meurent pour combattre Daesh, et ils le font pour nous", assure Azad, une jeune femme de 21 ans d'origine Kurde : "Ils meurent pour nous, pour le monde entier, et ils veulent juste vivre en paix". 

La jeune femme assure que "manifester, c'est notre moyen de les soutenir. Il y a des Kurdes de France, d'Allemagne, de partout en Europe qui envoient de l'argent aux combattant, mais à part ça, tout ce qu'on peut faire c'est se faire entendre"

Choix de la station

France Bleu