Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre-et-Loire : des amendes infligées à plusieurs entreprises pour non respect des règles du démarchage téléphonique

-
Par , France Bleu Touraine

Ces entreprises n'ont pas respecté le système Bloctel, qui permet aux consommateurs de s'inscrire sur une liste pour ne plus recevoir d'appels de professionnels chez eux.

Bloctel se montre bien inefficace contre le démarchage téléphonique
Bloctel se montre bien inefficace contre le démarchage téléphonique © Radio France - Jean-François FREY

Indre-et-Loire, France

Au moins six entreprises tourangelles ont été condamnées à des amendes allant jusqu'à 26 000 euros pour ne pas avoir respecté le système Bloctel

Il s'agit d'une liste d’opposition au démarchage téléphonique sur laquelle tout consommateur peut s’inscrire gratuitement pour ne plus être démarché par un professionnel. Cela ne vaut pas en revanche si vous êtes déjà client d'une entreprise qui peut continuer à vous proposer ses produits.

Les entreprises fraudeuses ont été condamnées par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Pour Michel Peyrat, bénévole à l'association de consommateur CLCV, il s'agit d'un pas en avant important.

Beaucoup de dossiers en cours d'instruction

"Il y a eu 1 300 établissements contrôlés en 2018 et beaucoup de dossiers instruits" explique-t-il. "30 PV ont été infligés, ce n'est pas énorme mais les entreprises le savent et c'est dissuasif" poursuit-il. 

"Il n'y a qu'en agissant sur le porte monnaie qu'on arrivera à nos fins", insiste Michel Peyrat qui déplore que beaucoup de ces entreprises ont leurs sièges à l'étranger ce qui rend les contrôles d'autant plus compliqués.

Beaucoup s’accordent à dire que l'outil Bloctel est un instrument qui n'est actuellement pas assez puissant et répandu pour lutter contre les démarchages abusifs. Seulement "3 millions de personnes sont inscrites sur cette liste" explique le spécialiste qui affirme toutefois que les choses vont dans le bon sens.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu