Société

Plusieurs manifestations pro et anti-migrants ce samedi dans le Var

Par Fanette Hourt, France Bleu Provence vendredi 7 octobre 2016 à 15:11

Les 60 migrants seront installés dans un bâtiment inoccupé de l'hôpital psychiatrique.
Les 60 migrants seront installés dans un bâtiment inoccupé de l'hôpital psychiatrique. © Maxppp - Maxppp

Trois manifestations sont prévues ce samedi 8 octobre à Pierrefeu (Var) : un rassemblement de solidarité aux migrants et deux rassemblements contre leur accueil.

L'accueil de réfugiés de la jungle de Calais continue de susciterdes réactions et des craintes dans le Var. D'abord à Tourves, où 90 hommes doivent être accueillis début novembre, et où un rassemblement est organisé ce vendredi soir.

Et puis à Pierrefeu, où trois manifestations sont organisées ce samedi. Soixante migrants de la jungle de Calais vont arriver dans la commune dans les semaines qui viennent. Ils seront installés dans un bâtiment désaffecté de l'hôpital psychiatrique de Pierrefeu.

Des habitants divisés et trois rassemblements distincts

Une marche citoyenne est organisée par la municipalité samedi à 9h30 entre la mairie et l'hôpital, pour manifester les craintes des habitants et des syndicats de l'hôpital.

"Nous ne sommes pas contre ces réfugiés, mais est-ce qu'on s'imagine ce que ça représente, l'arrivée de 60 hommes dans une petite commune comme la nôtre ?" (Patrick Martinelli, maire de Pierrefeu)

Plus tard dans la matinée, à 11h, une manifestation en faveur de l'accueil des migrants est organisée par des syndicats, associations et partis de gauche.

Enfin, le Front national appelle à un "rassemblement patriote", intitulé "Le Var sans migrants", à partir de 14h30.

Volontairement, chacun de ces rendez-vous a été programmé à différents moments de la journée, afin d'éviter les conflits et les débordements. "Notre objectif n'est pas de croiser les pro-migrants, mais d'exprimer un sentiment", ajoute le maire de Pierrefeu.

"Je dis aux habitants : n'ayez pas peur !" (Sylvie Houspic, secrétaire générale de la préfecture du Var)

De son côté, la préfecture du Var, à l'origine de ces transferts de réfugiés entre Calais et le Var, veut rassurer la population : "En aucune façon, ailleurs en France, cela n'a engendré de difficultés majeures, avance Sylvie Houspic, la secrétaire générale de la préfecture du Var. Je dis aux habitants : n'ayez pas peur ! Je ne vois pas pourquoi il y aurait des difficultés qu'on n'a pas rencontrées dans d'autres départements et dans d'autres lieux en France."

Partager sur :