Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Plusieurs milliers de manifestants à Perpignan pour l'acte IX des "Gilets jaunes"

samedi 12 janvier 2019 à 23:57 Par Sébastien Cabrita Dos Santos, France Bleu Roussillon

Près de 3.000 "Gilets jaunes" se sont rassemblés à Perpignan, pour un neuvième samedi de mobilisation consécutif. Mobilisation record dans le calme avant des heurts, en fin de journée, entre manifestants et forces de l'ordre.

Plusieurs milliers de "Gilets jaunes" devant la préfecture des Pyrénées-Orientales
Plusieurs milliers de "Gilets jaunes" devant la préfecture des Pyrénées-Orientales © Radio France - Sébastien Cabrita dos Santos

Perpignan, France

Comme une marée jaune dans les rues de Perpignan. Près de 3.000 manifestants ont battu le pavé, dont un millier de motards, venus des Pyrénées-Orientales, de l'Aude ou de l'Hérault. 

La manifestation s'est dans un premier temps déroulée dans le calme. Les "Gilets jaunes" ont traversé la ville, de la place de la Victoire jusqu'à la gare SNCF, aux cris de "Macron démission" ou "on ne lâchera rien"

Plus que les traditionnelles revendications des "Gilets jaunes", c'est la nouvelle petite phrase du président de la République sur "le sens de l'effort que les Français ont oublié" qui semble avoir fait descendre de nombreux manifestants supplémentaires dans la rue.

"A 10 ans à peine, je faisais déjà les vendanges, témoigne une "Gilet jaune" retraitée. Je sais ce que c'est que de travailler. Et il nous dit qu'on ne donne pas assez... si ce n'est pas se moquer de nous". 

Des violences entre manifestants et forces de l'ordre

Les premières échauffourées ont éclaté vers 17 heures, au niveau de la place Catalogne. Quelque 300 "Gilets jaunes", pour beaucoup équipés de masques et de cache-nez, ont été repoussés par les forces de l'ordre. 

80 gendarmes mobiles supplémentaires ont été mobilisés pour encadrer cet Acte IX des "Gilets jaunes" à Perpignan. Ils ont fait usage de gaz lacrymogènes. Les manifestants ont répliqué avec des projectiles. Des poubelles ont également été incendiées.

Plusieurs poubelles ont été incendiées quand les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes - Radio France
Plusieurs poubelles ont été incendiées quand les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes © Radio France - Sébastien Cabrita dos Santos

Plusieurs magasins ont fermé leurs devantures le temps que les choses se calment. Les clients des Galeries Lafayette sont restés confinés pendant un quart d'heure. 

Au total, cinq manifestants ont été placés en garde à vue.