Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs milliers de personnes défilent contre l'homophobie pour la marche des fiertés à Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Ils étaient plusieurs milliers à défiler dans les rues de Nantes pour la marche des fiertés ce samedi 1er juin 2019. Une édition placée sous le signe de la lutte contre l'homophobie.

Les participants à la marche des fiertés sur la fontaine de la place Royale à Nantes
Les participants à la marche des fiertés sur la fontaine de la place Royale à Nantes © Radio France - Pascal Roche

Plusieurs milliers de personnes, de la musique techno, des drapeaux multicolores, voilà à quoi ressemblaient les rues de Nantes ce samedi 1er juin pour la marche des fiertés. De la tour Bretagne à la place Royale, elles ont défilé dans une superbe ambiance.

De nombreux chars accompagnaient le défilé avec de la musique
De nombreux chars accompagnaient le défilé avec de la musique © Radio France - Pascal Roche
Les couleurs de l'arc en ciel, symbole de la communauté LGBT jusque sur les ombrelles
Les couleurs de l'arc en ciel, symbole de la communauté LGBT jusque sur les ombrelles © Radio France - Louis de Bergevin

Les participants ont défilé, dansé, chanté, pendant trois heures. Mais le thème de l'année n'était jamais bien loin comme sur ces pancartes : "La transphobie tue". Le thème cette année était : "50 ans après Stonewall, il reste des murs à abattre". Aux Etats-unis, les émeutes de Stonewall avaient été les prémices de la lutte contre l'homophobie. Les organisateurs, ce samedi, veulent sensibiliser à l'homophobie qui n'est pas encore éteinte. 

La marche des fiertés à Nantes
La marche des fiertés à Nantes © Radio France - Pascal Roche

Il n'y aura plus de pride, y'aura plus rien, le jour où on passera inaperçu et que tout le monde nous acceptera tel que nous sommes." Pierre, trésorier de l'association ESAC

"C'est une fête, oui, mais il ne faut pas oublier l'aspect revendicatif, rappelle Pierre, trésorier de l'association ESAC, qui défend les droits des personnes homosexuelles. Bien sûr y il a l'aspect festif, mais c'est pas une kermesse. C'est vraiment une manifestation, c'est une "pride", on est fier d'être ce que nous sommes. Ce qu'on demande, c'est d'être respecté ainsi."

Un char en forme de cage qui dénonce les pays dans lesquels l'homophobie est pénalisée
Un char en forme de cage qui dénonce les pays dans lesquels l'homophobie est pénalisée © Radio France - Pascal Roche

"L'objectif aussi c'est de se réunir, il y a beaucoup de jeunes qui viennent ici, explique Brendan Guevel, du centre LGBT de Nantes. C'est leur premier accès aux associations LGBT. Ça permet de faire beaucoup de sensibilisation, de parler de la santé aussi, c'est important."

Mais au delà de la sensibilisation, "c'est aussi un bonheur de se retrouver tous ensemble, précise Brendan. On prend beaucoup de plaisir à voir toute la communauté, comme ça, en un seul jour, concentrée en un endroit. On milite dans la bonne humeur."

La place Royale, dernière étape de la marche des fiertés
La place Royale, dernière étape de la marche des fiertés © Radio France - Bertrand Pidance
Choix de la station

À venir dansDanssecondess