Société

Plusieurs plans d'eau interdits à la baignade en Creuse

Par Valérie Mosnier et Fabien Arnet, France Bleu Creuse samedi 6 août 2016 à 12:09

Les prélèvements d'eau sur l'étang de Courtille.
Les prélèvements d'eau sur l'étang de Courtille. © Radio France-Audrey Tison

Quatre plans d'eau sont désormais interdits à la baignade, toujours à cause du même problème des cyanobactéries. Les derniers relevés de l'Agence Régionale de Santé effectués cette semaine mettent en évidence un taux trop élevé au plan d'eau de La Naute, à Champagnat.

Avant Champagnat, ce vendredi, li y a eu Courtille  à Guéret et avant Courtille, le plan d’eau des Vergnes à Auzances. A La Souterraine, la situation de l’étang du Cheix est tellement dégradée, malgré une vidange il y a un an et demi, que le maire n’a même pas ouvert la baignade au mois de juin. Un bon point, à Sardent, l’étang de Masmangeas a été vidangé et ne figure pas sur la liste des plages interdites cet été.

Un problème récurrent 

Tous ces plans d’eau, y compris les plages sur la rivière Creuse, ont été interdits à plusieurs reprises ces dernières années et toujours à cause des cyanobactéries. Pour vaincre les algues bleues, l'Agence Régionale de Santé conseille des vidanges. Mais, à La Souterraine même ces vidanges ne servent à rien car l’étang du Cheix compte 19 points d’entrée et recueille des eaux fortement azotées. Epaulée par l’université de Limoges, la municipalité se laisse le temps d’élaborer un plan de bataille approprié sans produits chimiques.

Martine Escure, 1ère adjointe au maire de La Souterraine et chargée du développement durable