Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Défense de l'hôpital : plusieurs rassemblements le 16 juin en Savoie et Haute-Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce mardi 16 juin est la première grande journée intersyndicale de manifestation depuis le déconfinement. Plusieurs rassemblements sont prévus partout en France pour réclamer plus de moyen pour l'hôpital public et une hausse des salaires. Il y a en aura notamment en Savoie et Haute-Savoie.

Devant l'hôpital de Chambery en Savoie.
Devant l'hôpital de Chambery en Savoie. © Radio France - Victor Vasseur

Grande journée nationale de mobilisation, ce mardi, pour la défense de l'hôpital public. L'appel a été lancé par les syndicats du personnel hospitalier. Plusieurs rassemblements sont prévus en Savoie et Haute-Savoie

En Savoie : 

  • Saint-Jean-de-Maurienne : 10h devant le centre hospitalier
  • Albertville : 10h devant le CHAM (Centre hospitalier Albertville Moutiers)
  • Chambéry : 13H15 départ de l'hôpital puis rassemblement devant le palais de justice 

En Haute-Savoie : 

  • Thonon : 9h sur le parvis des hôpitaux du Léman
  • Epagny Metz-Tessy : 10H devant le CHANGE (Centre hospitalier Annecy Genevois)
  • Contamine-sur-Arve : 10h devant le CHAL (Centre hospitalier Alpes Léman)
  • Annecy : 14h devant la préfecture d'Annecy 

La prime "Covid", nouvelle revendication 

Les revendications sont les mêmes qu’avant le confinement et la pandémie de coronavirus : hausse des salaires et davantage de moyens pour travailler. Mais entre temps s’est rajouté l’imbroglio autour de la prime “Covid” pour le personnel hospitalier et celui des Ehpad. 

On fait ce métier pour soigner tout le monde mais ça serait bien que l'on ait un retour" - Ange-Marie, aide-soignante à Chambéry

Ange Marie Hoarau, aide soignante à l'hôpital de Chambéry et représentante Force ouvrière ne le digère toujours pas. "On se sent plus énervé, moins écouté. Les soignants étaient contents de cette prime et d'être reconnus... _mais du coup là on apprend que tout le monde ne pourra pas bénéficier des 1.500 euros_. C'est une discrimination pour ceux qui ne vont pas l'avoir. Nous on fait le boulot, à eux de le faire aussi." Mais l'aide soignante veut également s'adresser à la population. "On a eu le soutien des usagers pendant le confinement, j'espère qu'ils seront là pour nous soutenir aussi maintenant que l'on est dans la rue. On a fait ce métier pour soigner tout le monde, maintenant ça serait bien que l'on ai un retour." 

Mobilisation interprofessionnelle en Savoie

Outre la défense de l'hôpital, cette journée de mobilisation sera également interprofessionnelle en Savoie. Les syndicats des autres branches seront dans la rue déjà remercier et soutenir le personnel soignant mais pas seulement prévient Pierre Didiot, le représentant de Force ouvrière en Savoie. "Dans le secteur privé on a oublié les personnes qui font de l'aide à domicile, qui ont continué à travailler, et je vous assure que la distanciation ce n'était pas évident à respecter, voire même impossible. Nous avons tous les transporteurs, les caissières... _Nous soutenons ceux qui étaient en première ligne, mais derrière il y a les deuxièmes, troisièmes, quatrièmes lignes_...

La colère d'avant est toujours là, on ne peut pas la canaliser" - Eric Granata, secrétaire général CGT en Savoie

De son côté la CGT Savoie, via son secrétaire général Eric Granata, veut marquer le coup et faire passer un message au gouvernement. "Les colères d'avant sont toujours là, on ne peut pas les canaliser. On demande vraiment aux gens d'avoir conscience que c'est par la mobilisation de tous qu'on les empêchera d'aller dans le mur."

Une mobilisation qui pourrait se poursuivre dans les prochains jours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess