Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Poilly-Sur-Serein : la commune distribue des masques faits "maison"

-
Par , France Bleu Auxerre

À Poilly-sur-Serein, un village de 250 habitants à une dizaine de kilomètres au sud de Chablis (Yonne), la municipalité a lancé un appel aux bonnes volontés pour fabriquer des masques "grand public". Lundi matin, les premiers ont été distribués.

Véronique Moreau, l'une des 5 couturières volontaires pour confectionner des masques à Poilly-Sur-Serein.
Véronique Moreau, l'une des 5 couturières volontaires pour confectionner des masques à Poilly-Sur-Serein. - Véronique Moreau

À Poilly-Sur-Serein, on travaille sur des masques depuis quinze jours. Suite à l'appel lancé par la municipalité, les bonnes couturières de la commune se sont mobilisées. "Il a fallu trouvé du drap, et plus compliqué des élastiques" explique Hélène Comoy, la maire du village, "il a fallu aller fouiller dans la boîte à couture de toutes ces dames de l'ancienne génération, parce que la nouvelle génération n'a plus d'élastique à culotte". Cinq couturières travaillent chez elles avec ce matériel, leur machine à coudre et un modèle.

A Poilly-Sur-Serein, on fabrique des masques depuis 15 jours.

Une bonne heure pour fabriquer un masque

Véronique Moreau, jeune retraitée de la restauration, est partie d'un patron du CHU de Grenoble. "On trouve tout sur internet, c'est pratique" explique t'elle " moi j'avais déjà du tissu, d'autres avaient des élastiques. Il faut une bonne heure pour fabriquer un masque en moyenne" raconte t-elle encore, "mais j'ai mis un peu plus de temps pour le premier modèle".  

 En 15 jours, 70 masques ont été fabriqués à Poilly-Sur-Serein, Ils sont réservés aux personnes fragiles.
En 15 jours, 70 masques ont été fabriqués à Poilly-Sur-Serein, Ils sont réservés aux personnes fragiles. - Hélène Comoy

Devant la disparité des pièces de tissus, les couturières de Poilly-Sur-Serein n'hésitent pas à mettre un peu de fantaisie dans leur création. "J'en ai fait en Jaune, en bleu, j'ai fait du madras" détaille Véronique, "Je pense que le masque va être le nouvel outil de la mode pour le second semestre 2020", plaisante t-elle.

"Avec mon masque, je suis tranquille" - Marie-Louise, 83 ans

70 masques ont ainsi été confectionnés jusqu’à présent. Leur distribution gratuite a commencé à la mairie ce  matin pour tous les habitants nés avant 1956. Marie Louise, 83 ans est venue chercher le sien. "Jusqu'à présent, j'allais faire mes courses sans. La dernière fois, un type parler fort au téléphone autour de moi et je me suis dit, si il a le covid-19, je suis bonne !" raconte l'octogénaire dans un demi-sourire "maintenant, avec mon masque, je serai tranquille". A Poilly-Sur-Serein, la distribution et la confection de masques vont se poursuivre tant qu'il y aura du tissu, des élastiques et des couturières.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess