Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Poissy : un camp de Roms sur le site du futur centre d'entraînement du PSG

vendredi 1 septembre 2017 à 19:31 Par Thomas Schonheere, France Bleu Paris

Une centaine de personnes se sont installées cette semaine, à Poissy, sur le site choisi par le PSG pour faire construire son futur centre de formation et d'entraînement. Le maire de la ville réclame le démantèlement du camp.

Dans le camp : des pneus, de la ferraille et des baraquements construits avec des matériaux de récupération.
Dans le camp : des pneus, de la ferraille et des baraquements construits avec des matériaux de récupération. © Radio France - Thomas Schonheere

Poissy, France

C'est un bidonville comme beaucoup d'autres, avec des baraquements construits à la va-vite, de la ferraille, des pneus, etc. Un bidonville installé à l'endroit même où doit être construit le futur centre d'entraînement et de formation du Paris Saint-Germain. "Le problème n'est pas le Paris Saint-Germain, affirme Karl Olive, le maire de Poissy, qui a pris un arrêté pour demander le démantèlement du camp. Le problème, c'est que c'est un terrain où il n'y a pas d'électricité, pas d'eau, à proximité de l'A13 et de l'A14 ... Ce n'est pas autorisé, ce n'est pas sécurisé et ce n'est absolument pas protégé !"

Les associations demandent un délai

Le maire de Poissy estime être "allé au bout" de ce qu'il pouvait faire. Il y a un peu plus d'un mois, une première famille s'est installée sur le site avec une petite fille malade, hospitalisée à l'hôpital Necker. "Il y a eu tout de suite un accompagnement social qui a été fait, on leur a donné des vêtements, détaille Karl Olive. Cette famille nous avait promis main sur le cœur qu'il n'y avait pas vocation à ce que d'autres personnes arrivent. Résultat : ils ne sont plus treize mais une centaine." Selon le maire, les familles Roms arrivées cette semaine viennent notamment du bidonville évacué à Carrières-sous-Poissy.

Le maire de Poissy veut que le camp soit démantelé dans les prochains jours. - Radio France
Le maire de Poissy veut que le camp soit démantelé dans les prochains jours. © Radio France - Thomas Schonheere

Le collectif Rom Yvelines fait remarquer que le terrain est en friche et que la quinzaine de terrains de football que prévoit le PSG ne sera pas construite avant l'année prochaine. Les associations demandent un délai, que le maire de Poissy n'est pas prêt à accorder : "Je prends mes responsabilités en tant que maire et l'Etat va prendre les siennes." Karl Olive veut un démantèlement du camp dans les prochains jours.