Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Poitiers : plus d'un millier de réponses à un sondage sur le harcèlement de rue lancé par deux étudiantes

A Poitiers, deux étudiantes ont lancé un sondage pour récolter des témoignages sur le harcèlement dans la rue à Poitiers. Elle ont ensuite échangé sur le sujet avec le Maire de Poitiers.

Les deux jeunes femmes ont reçu plus de 1000 réponses
Les deux jeunes femmes ont reçu plus de 1000 réponses © Maxppp - ARNAUD DUMONTIER

Poitiers, France

Se faire siffler dans la rue, draguer lourdement, voir suivre de manière insistante : cela vous est peut-être déjà arrivé. Des nombreuses femmes, mais aussi quelques hommes, témoignent de ces harcèlements dans sondage lancé par deux jeunes habitantes de Poitiers. Il a été partagé des centaines de fois sur Twitter et plus de 1500 personnes y ont déjà répondu.   

Plus de 1 500 personnes ont répondu au sondage

Les deux jeunes femmes à l'origine de cet appel à témoignages sont deux étudiantes en psychologie et sociologie de Poitiers : Sixtine et Angéline. "Début avril, nous avons eu, un même soir, deux amies qui ont été interpellés dans la rue, explique Sixtine.  Nous nous sommes rendu compte que nous ressentions de plus en plus d'insécurité dans les rues de Poitiers. Et suite à cela, nous avons décidé d'envoyer un mail au maire et de lancer un sondage sur le sujet."

Sixtine explique pourquoi elle a lancé ce sondage avec son amie

Dans le sondage, de nombreuses personnes racontent des situations de harcèlement comme l'explique Sixtine : "C'était très souvent les mêmes histoires. Le fait d'être _suivi et ensuite insultées_, puis d'avoir peur des conséquences psychologique et après plus vouloir sortir". 

Elles ont pu en parler avec le Maire de Poitiers Alain Claeys, et prévoient d'organiser une journée de prévention à l'automne prochain sur le campus universitaire. 

Choix de la station

France Bleu