Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Poitiers, l'une des villes les plus chères en stationnement voierie longue durée

-
Par , France Bleu Poitou
Poitiers, France

A Poitiers, des affichettes roses incitent les usagers à payer leur stationnement voierie via une application pour smartphone. Grâce à cette appli vous pouvez prolonger votre stationnement depuis votre bureau au delà d'1h30. Oui, mais à quel prix : 4 euros par heure supplémentaire !

L'appli permet aux poitevins de prolonger leur stationnement sans se déplacer à l'horodateur
L'appli permet aux poitevins de prolonger leur stationnement sans se déplacer à l'horodateur © Radio France - Isabelle Rivière

Poitiers a t-elle l'ambition de devenir la ville la plus chère de France en matière de stationnement voierie ? Ce n'est peut-être pas encore le cas, mais elle en prend le chemin.

Depuis 2 ans, la municipalité a revu ses tarifs de stationnements voierie. Stationnement limité à 1h30 maximum. Avec première demi-heure gratuite.

Depuis octobre 2017, des affichettes roses vous incitent à passer par une appli mobile pour payer votre stationnement, en l'occurrence "Woosh!", une application déjà utilisé par d'autres villes en France.

4 euros par heure supplémentaire au delà d'1h30

Avantage : plus besoin de revenir à l'horodateur pour reprendre un ticket. Vous prolongez votre durée de stationnement depuis votre bureau ou l'appartement de vos amis en quelques clics. Même tarif que celui affiché sur les horodateurs, à savoir 1h30 = 4 euros. C'est après que cela se corse : Au delà-d'une heure et demi, le tarif passe à 4 euros par heure supplémentaire.

Au delà d'1h30 à 4 euros, le tarif passe à 4 euros de l'heure via l'appli pour mobile
Au delà d'1h30 à 4 euros, le tarif passe à 4 euros de l'heure via l'appli pour mobile © Radio France - Isabelle Rivière

Ce qui rend la note salée si vous êtes travailleur, que vous êtes encore sur liste d'attente pour décrocher un abonnement parking et que vous n'avez pas trouvé de place libre dans le parking le plus proche de votre lieu de travail.

Le même prix qu'à Paris près de Notre-Dame

4 euros de l'heure, c'est le tarif que vous payez si vous vous garez près de Notre-dame à Paris. Mais c'est beaucoup plus cher qu'ailleurs en zone rouge :

  • Niort : 1€80/h
  • La Rochelle : 2€/h
  • Pau (ville de 77 000 habitants par rapport à Poitiers : 91 000 hab) : 1€50/h

Partout en France, les villes veulent bannir les voitures du centre-ville, et inciter à prendre les transports en commun. A Strabourg, qui a été l'une des pionnières en la matière, la municipalité a développé le métro, le tramway et le maillage des bus est autrement plus dense que celui de Vitalis, la Régie de transports poitevins. Et même avec tous ces services, le tarif horaire en centre-ville de Strasbourg, près de la place Kleber par exemple, c'est 2 euros 10.

La mairie assume ces tarifs

Anne Gérard, adjointe en charge du stationnement à la mairie de Poitiers explique la politique de la Ville depuis 2 ans. Le but, c'est de renvoyer les automobilistes vers les parkings municipaux au delà d'une heure de stationnement. A condition de trouver de la place bien sûr. Et de s'y retrouver dans les tarifs des parcmètres poitevins, car certains usagers s'y perdent avec la fameuse demi-heure gratuite.

A Poitiers, les parcmètres ne disent pas si la première demi-heure gratuite est incluse ou vient en sus des tarifs affichés, d'où la confusion de certains usagers
A Poitiers, les parcmètres ne disent pas si la première demi-heure gratuite est incluse ou vient en sus des tarifs affichés, d'où la confusion de certains usagers © Radio France - Isabelle Rivière

4 euros 1h30 : demi-heure gratuite incluse ou en plus ?

Sur les parcmètres de la ville de poitiers, en zone rouge, il est stipulé : "De 0 à 30mn = 0€". Puis il est indiqué

  • 45 mn = 1,00€
  • 1h00 = 2,00€
  • 1h15 = 3,00€
  • 1h30 = 4,00€

Pour 4 euros : que paye-t-on ? Une demi-heure gratuite + 1h30 ou bien une demi-heure gratuite + 1h ? Pour Maître de Caumont, l'avocat des automobilistes en France depuis plus de 30 ans, l'affichage prête à confusion. Et pourrait donner lieu à poursuite en cas de verbalisation.

"L'affichage sur le parcmètre est ambigu. Un automobiliste verbalisé pourrait tout aussi bien contester sa contravention en justice avec cet argument. La ville prend des risques", selon l'avocat spécialisé dans le droit des automobilistes.

A l'heure qu'il est la mairie de Poitiers explique qu'elle n'a recueilli aucune plainte d'usagers. Qu'au bout de 2 ans de cette politique tarifaire, la municipalité enregistre +33% de fréquentation des parkings et voieries. Et que 96% des tickets pris en voierie sont des tickets gratuits à une demi-heure.

"Ce qui prouve que les Poitevins ont compris notre politique de stationnement voierie = stationnement courte durée" insiste l'adjointe Anne Gérard.

Centre ville ou périphérie ?

En revanche, ce que la Ville de Poitiers ne chiffre pas c'est le nombre de Poitevins qui ont déserté le centre-ville faute de places libres dans les parkings du centre-ville, ni même ceux qui préfèrent aller faire du shopping en périphérie où le stationnement est aisé et gratuit.

Liste d'attente de 2 mois dans certains parkings pour s'abonner

Pour les travailleurs qui n'ont pas pu s'abonner aux parkings municipaux les plus proches, et qui ne trouvent plus de place en arrivant le matin, la mairie de Poitiers propose de s'inscrire sur liste d'attente "abonnements" via son site internet.

Le 6ème étage du parking de l'hôte de ville étant en travaux, la ville a dû dispatcher ses abonnés vers les autres parkings du centre-ville ces derniers mois. Résultat, fin août, pour le parking du TAP par exemple, il y avait une liste d'attente jusqu'à fin octobre 2017

Choix de la station

À venir dansDanssecondess