Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Poitiers : le gymnase rue des Écossais accueille les sans-abris à cause du froid

-
Par , France Bleu Poitou

Une trentaine de personnes ont passé la nuit de jeudi à vendredi dans le gymnase situé rue des Écossais à Poitiers. La salle de basket a été transformée en dortoir temporaire avec le niveau un du plan grand froid déclenché dans la Vienne.

Le gymnase rue des Écossais peut accueillir jusqu'à 37 personnes chaque nuit.
Le gymnase rue des Écossais peut accueillir jusqu'à 37 personnes chaque nuit. © Radio France - Charlotte Jousserand

Poitiers, France

37 lits alignés sur le parquet avec des couvertures et des duvets soigneusement pliés. Il ne reste plus que les paniers de basket pour rappeler que cette salle accueille d'ordinaire des joueurs de basket. Depuis ce jeudi 3 janvier et jusqu'à lundi prochain au moins, le gymnase s'est transformé en dortoir temporaire pour les sans-abris de Poitiers. 

La préfecture de la Vienne a déclenché le niveau 1 du plan Grand froid au moins jusqu'à lundi à cause des températures annoncées pour cette fin de semaine, des températures basses, voire négatives.

Appeler le 115, une étape indispensable

A l'entrée du gymnase, ils sont déjà une dizaine à patienter bien avant l'heure d'ouverture. Pour avoir une place ici, ils ont tous appelés auparavant le 115. Le Samu social les oriente ensuite vers les différents lieux d'accueil : centre d'hébergement, gymnase ou bien hôtels. Dimitri est arrivée de Géorgie, le 4 novembre dernier. Depuis, il dort dans une voiture mais là, il fait trop froid : "Pour se réchauffer, on marche, on fait des petits pas, mais qu'est ce que l'on peut faire de toute façon"

Dans le gymnase, Dimitri a le lit numéro 1. Il peut rester ici jusqu'à 8h30 le lendemain matin. Pour avoir une place à nouveau pour les nuits suivantes, il faut chaque jour, appeler le 115, c'est obligatoire.  Le Samu social reçoit, en ce moment, jusqu'à 150 appels chaque jour. 

Des maraudes renforcées

Dans le gymnase, soupe, thé et café sont mis à disposition et chaque soir, un repas chaud est servi aux personnes accueillies. Deux bénévoles de la Croix Rouge restent avec eux toute la nuit pour "surveiller que tout se passe bien", explique Amara, mais aussi "pour accueillir d'autres personnes qui ont besoin dans la nuit"

Avec le déclenchement du niveau 1 du plan grand froid, la Croix Rouge renforce ces maraudes. Elles passent de trois par semaines, à une par jour. Ces tournées dans Poitiers sont utiles pour les personnes qui refusent catégoriquement de se rendre dans les centres d'hébergements. Elles seraient une vingtaine selon l'association.