Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Poitiers : les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence organisent un rassemblement pro-PMA

-
Par , France Bleu Poitou

Une quarantaine de personne a participé à ce rassemblement samedi entre 11h et 13h. Il était organisé par les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence.

Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence de Poitiers ont organisé le rassemblement.
Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence de Poitiers ont organisé le rassemblement. © Radio France - Marie Dorcet

Poitiers, France

Alors que le projet de loi bioéthique, dont le premier article prévoit l'ouverture de la PMA à toutes les femmes est examiné à l'Assemblée nationale jusqu'au 9 octobre, la question divise. A Poitiers, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, une association créée dans les années 1970 pour lutter contre les discriminations liées au genre et à l'orientation sexuelle, a organisé un rassemblement "bienveillant et radicalement Queer" devant l'église Notre-Dame ce samedi, de 11h à 13h. 

"Qu'on soit pour ou contre, il n'y a pas de souci"

Aucun slogan scandés, pas de chants ni de mégaphone : le rassemblement place Notre dame ce samedi matin passerait presque inaperçu, s'il n'y avait pas les Sœurs.  Elle sont deux du "couvent" de Poitiers, maquillée, en tenue rouge vif et cornette décorée, venue pour signaler le rassemblement et discuter de la PMA.

Ce rassemblement, organisé par le "couvent" a pour but de favoriser l'échange autour du projet de loi bioéthique, et notamment du premier article. Sœur Rubis Riot est là pour discuter avec tous ceux qui le souhaitent. 

Il y a des gens avec des avis différents, plus ou moins renseignés. Qu'on soit pour ou contre, il n'y a pas de souci, le but c'est d'en sortir avec des éléments et de pouvoir recréer de l'échange. 

Isabelle et Mélodie sont venues pour témoigner. Accompagnée de leur fille de 14 mois, née d'une PMA en Belgique, elles expliquent leur parcours, les allers-retours en Belgique, l'argent dépensé : "Et encore, nous ça a marché du premier coup !".

Un rassemblement pour discuter de la PMA et de la filiation pour les couples de femmes.  - Radio France
Un rassemblement pour discuter de la PMA et de la filiation pour les couples de femmes. © Radio France - Marie Dorcet

La filiation en question

Ce rassemblement est aussi l'occasion de parler de la filiation des enfants nés de PMA. L'article 4 prévoit que la femme qui n'a pas porté le bébé sera reconnue comme l'un des deux parents, à égalité avec sa compagne. Un changement qui faciliterait beaucoup de choses, comme l'explique Isabelle : "Ma fille a 14 mois, je suis en pleine adoption plénière. Je dois attendre que mes deux autres enfants, eux aussi nés de PMA et âgés de 19 et 22 ans fassent un courrier disant qu'ils acceptent. Je dois adopter ma propre fille"

C'est aussi pour cela que Françoise est venue, pancarte autour du cou "Pour la PMA car je veux être grand-mère". Elle voudrait que sa fille lesbienne puisse avoir accès à la PMA en France, et que sa compagne soit reconnue comme la mère de leurs enfants "pour qu'ils soient en sécurité s'il y a un problème ou un décès"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu