Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pokémon Go : une centaine de joueurs envahissent les rues de Périgueux pendant une chasse géante

samedi 30 juillet 2016 à 21:03 Par Pauline Ben Ali, France Bleu Périgord

Une chasse géante, organisée par le gérant du bar Le Geek, a réunit plus d'une centaine d'addicts à Pokémon Go, samedi à Périgueux. Une autre partie était également organisée à Sarlat le soir.

La chasse a duré trois heures dans les rues de Périgueux, samedi après-midi.
La chasse a duré trois heures dans les rues de Périgueux, samedi après-midi. © Radio France - Pauline Ben Ali

Périgueux, France

La folie Pokémon Go s'empare de la Dordogne. Ce samedi, une centaine de joueurs se sont réunis devant l'entrée du bar Le Geek rue Wilson à Périgueux, à l'appel du gérant lancé sur Facebook.

Les chasseurs de Pokemon se sont lancés dans les rues de Périgueux pendant trois heures.

Le message sécuritaire est passé d'entrée de jeu dans la salle du bar devant une foule de plus en plus compacte. Le gérant du bar, Ludovic Palombi rappelle les règles de sécurité pour éviter tout accident.

"Ca sert à rien de courir comme des dingues, ça sert à rien de se marcher dessus" Ludovic Palombi, organisateur et gérant du bar Le Geek

Puis la partie démarre avec la formation de trois groupes "Les joueurs du groupe bleu, venez avec moi" crie Teddy, l'un des encadrants. Donc pas de course folle dans les rues, ni de traversée sans regarder la route comme on a pu le voir récemment dans d'autres villes. Une fois arrivés place du Coderc, les bleus s'abritent du soleil et branchent les appareils sur les prises situés sous les arbres.

Un jeu qui fait parcourir des kilomètres

"J'en ai un ! " crie Marie, soudainement, envers sa fille Océane. Cette mère de 50 ans et sa fille sont devenus très sportives depuis quelques jours "On a parcouru 12 kilomètres vendredi à la recherche de Pokémon, mon médecin me conseillait de marcher, maintenant je marche". La maman rencontre aussi beaucoup plus de monde depuis qu'elle joue, notamment sur les lieux de capture où elle fait la connaissance d'autres joueurs.

Marie, et sa fille Océane, en pleine partie.  - Radio France
Marie, et sa fille Océane, en pleine partie. © Radio France - Pauline Ben Ali

Jérôme, lui, fait le piquet de grue, sans portable, car son fils Paul le réquisitionne depuis trois jours "Quand il me laisse le téléphone, je joue, c'est à dire très peu en fait" plaisante le papa qui envisage de lui acheter un smartphone. "J'ai des coups de téléphone, et je ne peux même plus répondre". L'adolescent avoue qu'il est accro "Dès que tu y joues, tu ne peux plus t'arrêter ".

"Il y a des monuments que j'avais jamais vu comme les canons derrière la cathédrale, ou la statue Saint-Jacques" Paul, 11 ans.

Le garçon explique avoir redécouvert sa ville grâce au jeu "Tu parcours la ville et tu attrapes des Pokémon, il y avait des monuments que j'avais jamais vus comme les canons derrière la cathédrale, la statue Saint-Jacques". L'adolescent a déjà parcouru 11 kilomètres pour capturer 34 Pokémon, mais il a encore de la marge avant de tous les attraper.

L'une des joueuses, place du Coderc à Périgueux.  - Radio France
L'une des joueuses, place du Coderc à Périgueux. © Radio France - Pauline Ben Ali

Actuellement 142 spécimens se baladent dans le jeu créé par l'entreprise américaine Niantic, filiale de Google.