Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Polémique à Saint-Jean-de-Védas au sujet de l'abattage de 18 platanes de la rue des Roudères

dimanche 25 février 2018 à 19:02 Par Suzanne Shojaei, France Bleu Hérault

C'est le sujet de discorde, en ce moment à Saint-Jean-de-Védas, dans l'Hérault. La mairie veut abattre les arbres de la rue des Roudères, l'un des axes principaux de la commune. Mais certains habitants s'y opposent. Une réunion d'information est prévue ce lundi, à 18 heures, en mairie.

La mairie prévoit d'abattre les 18 platanes de la rue des Roudères, à Saint-Jean-de-Védas.
La mairie prévoit d'abattre les 18 platanes de la rue des Roudères, à Saint-Jean-de-Védas. © Radio France - Suzanne Shojaei

Saint-Jean-de-Védas, France

Doit-on abattre les 18 platanes de la rue des Roudères ? La mairie affirme que c'est nécessaire pour refaire la rue. Les arbres déforment les trottoirs.

Valérie connaît bien le problème. Cette maman a du mal à faire rouler la poussette de son bébé. "C'est vrai que les trottoirs sont une catastrophe, les arbres les défoncent. Ça ne me dérange pas de les laisser là ! Mais il faut au moins refaire les trottoirs."

"Ces arbres vieux de 60 ans sont notre patrimoine" - Claire Cathala, présidente de Saint-Jean Environnement

C'est justement le projet de la mairie. Elle avait donc prévu d'abattre les arbres le lundi 19 février. Mais le jour-même, une vingtaine de militants de l'association Saint-Jean Environnement se sont postés sous les arbres pour empêcher l'opération.

Depuis quelque temps, la rue est à sens unique. Alors selon l'association, il y a de la place pour tout le monde. La présidente, Claire Cathala, fait des propositions. "On laisse les platanes sur la gauche, on élargit les trottoirs, on crée une zone piétons-vélos, et une bande roulante pour les bus et les voitures."

"S'ils ne sont pas malades, il n'y a pas de raison de les abattre", remarque Melchior, un riverain. La mairie veut donc expliquer son projet. Elle réunit riverains, élus et cabinet d'études techniques ce lundi en mairie, à 18 heures

"Mon souhait, c'est que tout le monde prenne conscience de la complexité technique de ce dossier, explique la maire, Isabelle Guiraud. Si des solutions pour conserver des arbres sont trouvées, j'en serai la première ravie."

"Je privilégie la sécurité" - Isabelle Guiraud, maire de Saint-Jean-de-Védas

Selon la maire de la commune, "la rue est très étroite et il y a beaucoup de piétons puisque c'est un accès au tramway". C'est donc une question de sécurité. "Aujourd'hui, les piétons sont obligés de marcher à côté des trottoirs, qui ne sont pas assez larges. Donc il y a un choix à faire entre les platanes et la sécurité."

Pas sûr que la réunion de ce lundi fasse évoluer la situation. L'association Saint-Jean Environnement a déjà été reçue par la mairie, mais aucun terrain d'entente n'a été trouvé.

À Saint-Jean-de-Védas, tout le monde s'accorde à dire que les racines des arbres créent des bosses sur les trottoirs. - Radio France
À Saint-Jean-de-Védas, tout le monde s'accorde à dire que les racines des arbres créent des bosses sur les trottoirs. © Radio France - Suzanne Shojaei
En plus de former des bosses, les racines des arbres occupent la quasi totalité du trottoir. - Radio France
En plus de former des bosses, les racines des arbres occupent la quasi totalité du trottoir. © Radio France - Suzanne Shojaei