Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Polémique sur la 5G : la ville d'Orléans appelle à la prudence et à la concertation

-
Par , France Bleu Orléans

Depuis quelques jours, le débat fait rage sur le déploiement de la 5G. Des élus de gauche et écologistes réclament un moratoire alors que le Président Emmanuel Macron appelle à ne pas rater " le tournant de l'innovation." La Ville d'Orléans elle joue la carte de la prudence et du pragmatisme.

Le déploiement de la 5G fait débat aussi dans les collectivités locales
Le déploiement de la 5G fait débat aussi dans les collectivités locales © Maxppp - Jean François Frey

Comme de nombreuses villes en France, Orléans a déjà été sollicitée par plusieurs opérateurs téléphoniques pour lancer le déploiement de la 5G. Un dossier délicat et complexe que le nouvel adjoint à la ville numérique, Quentin Defossez, veut traiter avec prudence. " Comme beaucoup d'élus à la ville et de citoyens, je n'ai pas une position tranchée sur le sujet. Simplement, on peut se poser des questions sur les effets de cette technologie sur la santé et l'environnement. Et à titre personnel, je trouve qu'on manque d'éléments, de rapports précis sur le sujet". 

Quentin Defossez, adjoint à la ville numérique et à la jeunesse
Quentin Defossez, adjoint à la ville numérique et à la jeunesse © Radio France - Patricia Pourrez

On ne fera pas d'installation 5G dans le dos des habitants

Concrètement, la ville d'Orléans n'a pas vraiment de moyens de s'opposer à une implantation d'antenne téléphonique si elle respecte les normes sur l'environnement et le plan local d'urbanisme, le PLU. Après, et ce sera le cas pour la 5G, la ville d'Orléans demandera une étude au cas par cas des nouvelles installations. " On essayera tant que possible d'organiser des tables rondes avec les opérateurs, les habitants et des spécialistes santé. On ne fera pas d'installation 5 G dans le dos des habitants. Je m'y engage" assure le jeune élu. La ville d'Orléans va prochainement se doter d'un dosimètre et à la demande des habitants, elle pourra faire des relevés sur la puissance des ondes, en "toute transparence". 

Une sobriété numérique ??

Pour Quentin Defossez, il faudra forcément trouver des consensus avec les opérateurs. Quand la 5G arrivera, il proposera par exemple de désactiver les antennes 2G et 3G pour limiter la concentration d'ondes à un même endroit. Pour lui, il faut arriver à une certaine " sobriété numérique". 

On ne veut pas avoir un temps de retard 

Sans reprendre les propos du Président Emmanuel Macron, sur le tournant de l'innovation, l'adjoint orléanais au numérique comprend que la 5G peut aussi être un outil de développement économique. " On sait que certaines entreprises l'attendent. On sait aussi que ce sera un formidable outil pour la télémédecine. Donc, on ne veut pas non plus avoir un train de retard !!" Il faudra donc trouver le juste équilibre entre les enjeux de santé et les enjeux économiques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess