Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Polémique sur la charte de la laïcité à Orléans : le parti socialiste saisit le gouvernement

-
Par , France Bleu Orléans

En actant la possibilité pour les élus orléanais de communier avec leurs écharpes tricolores pendant la messe organisée lors des fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans, dans la charte de la laïcité adoptée jeudi en conseil municipal, la droite orléanaise déclenche le courroux de la gauche, et des marcheurs

Baptiste Chapuis, secrétaire de la section PS d'Orléans
Baptiste Chapuis, secrétaire de la section PS d'Orléans © Radio France - Anne Oger

Les socialistes orléanais indiquent, dans un communiqué ce jeudi, qu'ils saisissent le gouvernement par l'intermédiaire de l'Observatoire de la laïcité et de Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, au sujet d'un point précis contenu dans la charte de la laïcité, adoptée jeudi soir en conseil municipal à Orléans.

Baptiste Chapuis, conseiller municipal d'opposition PS à Orléans, et Carole Canette, première secrétaire de la fédération du Parti socialiste dans le Loiret, indiquent que cette charte de la laïcité est une bonne chose et "va dans le sens du mouvement qui traverse le pays depuis quelques temps pour réaffirmer la place de la laïcité dans les valeurs républicaines."

Les socialistes opposés à cette exception pour les fêtes de Jeanne d'Arc

Mais les socialistes loirétains ne l'ont pas voté jeudi lors du conseil municipal : "la droite réactionnaire orléanaise (...) tient à son petit privilège, au nom de la tradition, pour échapper à l'universalisme républicain. Elle a donc fait ajouter à cette charte une phrase : "Le caractère national, historique et exceptionnel des fêtes johanniques constitue la seule exception à cette règle". Rappelons que, chaque année, lors des fêtes de Jeanne d'Arc, le 8 mai, une cérémonie religieuse est organisée dans la cathédrale d'Orléans, en présence (entre autres) d'élus.

Selon Baptiste Chapuis, "l'objectif assumé par la droite orléanaise est d'autoriser les élu·e·s, ceint·e·s de l'écharpe tricolore, à affirmer leur foi en manifestant leur propre croyance, en communiant lors de la cérémonie catholique des fêtes johanniques.".

Pour la droite orléanaise, la tradition est au-dessus de la laïcité !"

"A Orléans, la laïcité ce sera pour tout le monde, sauf pour quelques-uns, et pas tous les jours. Parce que, pour la droite orléanaise, la tradition est au-dessus de la laïcité !"

Les socialistes orléanais ne sont pas les seuls à dénoncer cette exception orléanaise : l'élue communiste Dominique Tripet a déjà fait savoir qu'elle allait saisir le tribunal administratif d'Orléans. Quant aux écologistes, par la voix de Jean-Philippe Grand, ils dénoncent eux aussi une atteinte à la laïcité.

Les élus macronistes opposés eux aussi à cette exception pour les fêtes johanniques

Les élus LREM Ludovic Bourreau, Jihan Chelly et Stéphanie Rist estiment que "ce point dénature complètement l’objectif du texte, qui consiste à rappeler l’attachement des élus au principe de laïcité, l’une des valeurs phares de notre République". Ils n'ont pas voté pour cette charte, eux nons plus, lors du conseil municipal et parlent d'"une exception inadmissible, extrêmement dangereuse et injustifiable". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess