Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Polémique sur la lecture de Charb à Lormont : "ce ne sont que des calomnies" estime la mairie

jeudi 24 août 2017 à 4:00 Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde

Une polémique agite les réseaux sociaux depuis une semaine, après un article paru dans Charlie Hebdo. Il accuse la mairie de Lormont de censurer un spectacle sur des textes de Charb, assassiné lors des attentats de janvier 2015. "Pas de censure, ni d'annulation" affirme de son côté la mairie.

L'article de Charlie Hebdo accuse la mairie de Lormont de censurer un spectacle sur les textes de Charb.
L'article de Charlie Hebdo accuse la mairie de Lormont de censurer un spectacle sur les textes de Charb. © Maxppp - Maxppp

Lormont, France

Une polémique agite les réseaux sociaux depuis une semaine, après un article paru dans Charlie Hebdo. Celui-ci accuse la mairie de Lormont de vouloir censurer un spectacle sur l’adaptation théâtrale de "Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes". Une œuvre de Charb, directeur du journal satirique assassiné lors des attentats de janvier 2015. Un spectacle-débat que le Théâtre K souhaite présenter en décembre 2017, annulé dans d'autres villes comme Lille et Avignon. L'article de Charlie Hebdo diffuse des propos échangés par mail entre l'adjoint à la culture de Lormont, Stéphane Peres Dit Perey, et l'association Laïcité 33 qui a fait la demande de la salle. Il y émet son avis défavorable selon Charlie Hebdo. Sauf que pour la mairie, la polémique est stérile puisqu’aucune décision n'a encore été prise.

Pas d'avis négatif, mais un "questionnement"

"Il n'y a pas annulation de ce spectacle puisqu'il n'a même pas été programmé, affirme Stéphane Peres Dit Perey. D'un, parce qu'il y a des locaux et du personnel indisponibles pour la fin de l'année." Il affirme en revanche avoir échangé pendant l'été avec l'association Laïcité 33. Echange où l'adjoint au maire avoue faire part se son "questionnement" concernant l’événement. En cause : les termes "lecture irresponsable", écrits sur la plaquette de présentation du spectacle. "Ce terme irresponsable va à l'encontre de nos méthodes sur le territoire, qui privilégient les volets éducatifs, le partage, dans un certain apaisement." Quand à l'article de Charlie Hebdo et la polémique sur les réseaux sociaux : "Ce ne sont que des calomnies, la Ville n'a aucune leçon à recevoir de qui que ce soit en matière de défense des valeurs de la République et la laïcité que nous défendons."

Une salle sollicitée il y a 3 mois

De son côté Laïcité 33 dit avoir sollicité la mairie pour une salle il y a trois mois. Et le mail reçu début août émet un avis "plutôt défavorable" selon l'association. Depuis, ses membres sont dans l'attente d'une décision finale, mais ne souhaitent pas alimenter la polémique. Ils affirment avoir le soutien du maire de Lormont Jean Touzeau, qui est l'un des présidents d'honneur de l'association et rappellent que le but est d'obtenir l'autorisation pour le spectacle. Rétropédalage de la mairie ou pas ? En tout cas, elle affirme que les échanges continuent avec l'association et que le dialogue n'est pas rompu. La programmation du spectacle devrait être débattue en commission à partir de septembre.