Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus : journal d'un médecin

Polémique sur la prime Covid pour les soignants : "Des ajustements seront effectués" promet Olivier Véran

Le ministre de la Santé était entendu au tournant. Ce mardi après-midi lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, les députés de l'Ardèche Fabrice Brun et Hervé Saulignac sont revenus sur les disparités de la prime Covid pour les soignants : elles varient de 500 à 1.500 euros.

Le ministre de Santé Olivier Véran à l'Assemblée nationale.
Le ministre de Santé Olivier Véran à l'Assemblée nationale. © Maxppp - GONZALO FUENTES.

La polémique sur la disparité des primes accordées aux soignants en fonction des départements atteint l'Assemblée nationale. Dans un décret daté du 15 mai, le gouvernement a annoncé que le personnel soignant des 40 départements les plus touchés par le coronavirus aurait une prime de 1.500 euros nets. C'est le cas de la Drôme. Mais de l'autre côté du Rhône en Ardèche, les soignants ne toucheront que 500 euros. Une décision arbitraire et incompréhensible pour le personnel des hôpitaux ardéchois, mais également pour les députés du département, qui l'ont fait savoir mardi après-midi, en interpellant le ministre de la Santé lors des questions au gouvernement.

Une prime Covid "pour tous et sans exception" demande Fabrice Brun

C'est Fabrice Brun, député de la 3ème circonscription, qui a ouvert le bal. "Des hommes et des femmes ont risqué leur peau à l'hôpital partout en France et vous, pour les remercier, vous saucissonnez les primes. Dans seulement 40 départements, les soignants toucheront la prime de 1.500 euros. C'est une honte et une injustice que nous vous demandons de réparer", ajoute Fabrice Brun. "La prime Covid doit être donnée à tous les personnels hospitaliers de France sans exception."

"Quand il y a un loupé, il faut le réparer" juge Hervé Saulignac

Son collègue socialiste de la 1ère circonscription, Hervé Saulignac, enfonce le clou et évoque un fiasco. "Attribuer des primes c'est bien, à condition de ne pas faire des gagnants d'un côté et des perdants de l'autre. C'est le cas puisque 500 euros, ce n'est pas 1.500 euros", tacle Hervé Saulignac. "Vous auriez voulu faire plus injuste que vous n'auriez pas fait autrement. Après le Rhône et la Loire, l'Ardèche est le département le plus touché de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et pourtant les soignants ardéchois d'Aubenas, Privas ou Annonay ne semblent pas mériter la prime maximale. Qu'ont-ils fait ou n'ont-ils pas fait ? Quand il y a un loupé, il faut le réparer."

Olivier Véran regarde "de très près la situation ardéchoise"

Olivier Véran concède des "erreurs" dans l'évaluation des critères utilisés pour décider de l'attribution de la prime, et promet de "les corriger". "J'ai été amené déjà à apporter des corrections au dispositif et je continue : à chaque fois que ça sera nécessaire et que je pourrai le faire, j'étendrai le bénéfice de la prime maximum", explique le ministre de la Santé. "Je ne sais pas si tout le département de l'Ardèche basculera dans la zone de prime maximale, mais je regarde de très près la situation ardéchoise. Ne vous inquiétez pas, certains hôpitaux vont basculer dans le niveau maximal de prime. Les erreurs seront corrigées et les ajustements seront opérés."

Il a aussi rappelé aux députés ardéchois que tous les personnels des Ehpad vont percevoir eux aussi une prime de 1.000 ou 1.500 euros, et qu'une concertation allait être engagée sur la revalorisation des salaires des soignants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu