Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Police de sécurité du quotidien : quatre quartiers de Saint-Étienne concernés

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a présenté ce jeudi après-midi la police de sécurité du quotidien. Une police qui se veut notamment "mieux équipée" et "davantage connectée". Plusieurs quartiers de Saint-Étienne sont concernés, notamment Beaubrun-Tarentaize et La Cotonne.

Le quartier Montchovet de Saint-Etienne aura une Police de sécurité du quotidien
Le quartier Montchovet de Saint-Etienne aura une Police de sécurité du quotidien © Radio France - Noémie Philippot

Saint-Étienne, France

La police de sécurité du quotidien, c'était une promesse du candidat Emmanuel Macron. Ce jeudi après-midi, 30 quartiers ont été définis comme prioritaires par le ministre de l'Intérieur. Et plusieurs quartiers de Saint-Étienne font partie de la liste.

Trois quartiers de Saint-Etienne concernés par la police de sécurité du quotidien - Radio France
Trois quartiers de Saint-Etienne concernés par la police de sécurité du quotidien © Radio France

Beaubrun-Tarentaize,  La Cotonne, Monchovet et Montreynaud

Ces quatre quartiers stéphanois ont été retenus comme zones prioritaires pour développer la police de sécurité du quotidien. Ces nouveaux renforts doivent se déployer d'ici janvier 2019. "Quinze à trente policiers sélectionnés par les chefs de service viendront, dans chacun de ces quartiers, renforcer les effectifs", a déclaré le ministre, à l'occasion de son annonce jeudi après-midi à l’École militaire à Paris.

Gérard Collomb a présenté ces quartiers comme des "territoires où la délinquance et les trafics ont augmenté de manière forte, où les habitants ont parfois peur de sortir de chez eux, de prendre le bus".

25 fonctionnaires de police en plus à Saint-Étienne

Dès janvier 2019, 25 policiers viendront augmenter les effectifs dans ces zones difficiles, souvent touchées par les trafics. Le député la République en Marche de la Loire Jean-Michel Mis se réjouit de cette décision. 

Communiqué du député LREM de la Loire Jean-Michel MIS - Radio France
Communiqué du député LREM de la Loire Jean-Michel MIS © Radio France

De son côté, le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau rappelle sur Facebook qu'il demandait des renforts de police depuis plusieurs années, il dit "prendre acte" de l'annonce du gouvernement tout en "restant vigilant".

Choix de la station

France Bleu