Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La police nationale se met en boîte à Nîmes pour recruter

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La police nationale recrute : 3.500 postes à pourvoir pour toute la France. Elle était ce mardi à Nîmes pour présenter ses différents métiers. Pour attirer le regard, une grosse boîte rouge installée sur le parvis des arènes.

Les policiers ont dû répondre à de nombreuses questions
Les policiers ont dû répondre à de nombreuses questions © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

#LaBoîte. C'est le terme communément employé pour désigner l'endroit où l'on travaille. Un concept repris par la police nationale qui depuis le 10 mai, installe une véritable boîte dans toutes les villes où elle s'arrête pour sa campagne de recrutement. C'était le cas ce mardi sur le parvis des arènes à Nîmes. 3.500 postes sont à pourvoir actuellement dans la police. Pour présenter leurs métiers, plusieurs policiers étaient également présents. 

De nombreux jeunes attirés par un métier dans la police

"Il y a deux grandes filières, la voie publique, donc tout ce qui est police secours ou brigade anti criminalité où le métier est fondamentalement la patrouille et puis il y a tous les métiers d 'enquête judiciaire avec la police scientifique, la brigade criminelle, des mineurs, qui attirent beaucoup les jeunes lorsqu'ils nous rejoignent." 

Une centaine de métiers 

Entrer dans la police, c'est aujourd'hui possible de 17 à 35 ans. "Pendant longtemps, il fallait surtout faire une carrière juridique explique la commissaire Camille Chaize, porte-parole de la police nationale.  Aujourd'hui, on recrute beaucoup des jeunes qui ont suivi des filières scientifiques. On a aussi besoin d'experts. On recrute par exemple des enquêteurs financiers qui ont une expérience dans le milieu bancaire, des assurances. Ce sont ces jeunes qu'on va chercher à travers ce type de stand parce que parfois, ils n'ont pas pensé à la police." 

La commissaire Camille Chaize, porte-parole de la police nationale

La police scientifique et technique attire particulièrement

Très sollicités : les représentants de la police scientifique et technique. Christophe Abraham est technicien en chef. Il reconnait que les jeunes sont très influencés par les séries télé. "C'est beaucoup moins glamour et pas mal biaisé par rapport aux films et aux séries. On est là pour rétablir les missions des uns et des autres." 

Christophe Abraham, technicien en chef de la police scientifique et technique

Le stand d'animation de la police sera jeudi 23 mai à Montpellier. Puis à Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes. Plusieurs des policiers présents répondent également aux questions sur le site ObjectifPolice.fr

L'école de police de Nîmes est la plus importante de France. Chaque promotion accueille 1500 élèves. 

La fameuse boîte - Radio France
La fameuse boîte © Radio France - Sylvie Duchesne
Les jeunes très attirés par la police scientifique et technique - Radio France
Les jeunes très attirés par la police scientifique et technique © Radio France - Sylvie Duchesne
Les motards de la police présents - Radio France
Les motards de la police présents © Radio France - Sylvie Duchesne