Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

TÉMOIGNAGE - Policiers agressés : un agent de la BAC nord de Marseille témoigne

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

En moins d'une semaine, des policiers ont été victimes de violences à trois reprises en Provence. Un policier de la BAC nord de Marseille témoigne de la hausse de ces agressions.

Le policier de la BAC nord de Marseille témoigne anonymement.
Le policier de la BAC nord de Marseille témoigne anonymement. © Radio France - Valentine Letesse

Marseille, France

Un policier poignardé à Marseille. Un agent traîné sur plusieurs dizaines de mètres par un automobiliste. D'autres victimes d'un coup de feu. En moins d'une semaine, c'est la troisième fois que des policiers sont victimes de violences en Provence. Un policier de la BAC nord de Marseille témoigne de la hausse de ces agressions. 

"J'ai été agressé plus d'une quarantaine de fois. Sans pour autant avoir interpellé l'individu, simplement parce que j'étais policier." - Christophe*, policier à la BAC nord de Marseille. 

ÉCOUTEZ - Le reportage de Valentine Letesse

Christophe* policier de la BAC nord à Marseille a 17 ans de carrière dans la police derrière lui, toujours sur le terrain. L'agent des forces de l'ordre nous donne rendez-vous sur un parking pour protéger son identité. À 38 ans, il a déjà été agressé "plus d'une quarantaine de fois". 

"Quand on a deux collègues en banlieue parisienne qui ont été tués... Quand on nous menace de mort : "je vais vous retrouver, je sais qui vous êtes", j'ai cette appréhension." - Christophe*, policier à la BAC nord de Marseille. 

ÉCOUTEZ - Le témoignage du policier de la BAC nord de Marseille

La plus choquante s'est déroulée dans le métro de Marseille. "J'étais avec une amie. L'individu me reconnaît. Son ami m'étrangle et lui me met un coup de tête. Je perd une partie de ma dent" explique le policier qui avoue, "ça arrive" d'avoir l'angoisse de retourner travailler, d'avoir "peur d'être reconnu". 

912 blessés dans les forces de l'ordre des Bouches-du-Rhônes en 2019

Des agressions en hausse depuis plusieurs années d'après le préfecture de police des Bouches-du-Rhône. En 2019, elles étaient en hausse de 12% par rapport à 2018, notamment à cause de la gestion de l'ordre public et en particulier du mouvement des gilets jaunes. Mais déjà en 2018, le nombre de policiers et de gendarmes blessés en service avait augmenté de 17.5% par rapport à 2017.

"Ma famille me demande d'arrêter d'être sur le terrain." - Christophe*, policier depuis 17 ans. 

Ces violences de plus en plus fréquentes, Christophe* a du mal à les expliquer. "Est-ce que la réponse judiciaire pénale est adéquate ? Je donne souvent un exemple : quand vous fraudez le fisc, vous le fraudez pas une deuxième fois parce que la réponse est immédiate". Malgré tout : sa famille qui a "largement peur", ses angoisses, la violence du métier ; le policier veut rester sur le terrain. "Protéger et servir, c'est l'une des devises" enchaîne le trentenaire. Alors comme tous les soirs, Christophe* prendra son service à la BAC nord de Marseille. 

*Le prénom a été modifié. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu