Société

Pollution : pas de circulation alternée vendredi à Paris

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région jeudi 19 mars 2015 à 19:35 Mis à jour le jeudi 19 mars 2015 à 20:50

Pollution Paris 3/3  (18 mars 15)
Pollution Paris 3/3 (18 mars 15) © Radio France/Martine Bréson

Le ministère de l’Intérieur a répondu "non" jeudi soir à la maire de Paris, Anne Hidalgo. Elle avait demandé la mise en place de la circulation alternée pour demain vendredi, quatrième jour de pollution dans la capitale. La Préfecture de police indique qu'elle aura recours à la circulation alternée lundi si la situation se dégrade ou se poursuit.

Le ministère de l’Intérieur a dit non à la circulation alternée pour vendredi à Paris . C’était une demande de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Elle souhaitait, comme l’autorise les textes, la mise en place de cette mesure pour faire face à la pollution présente dans la capitale depuis mardi. Une pollution aux particules fines qui devrait être encore très forte vendredi dans Paris selon les prévisions d’Airparif, l’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air en Ile-de-France.

"Si la situation devait se dégrader ou se poursuivre, le Préfet de police aura recours à partir de lundi aux autres mesures d’urgence possibles et, en particulier, à la circulation alternée pour les véhicules." indique la Préfecure de police dans un communiqué.

La réaction de la mairie de Paris

L'adjoint chargé des transports, Cristophe Najdovski, ne cache pas son mécontentement . "C'est une décision incompréhensible ", dit-il.

"On voit... un Etat qui tergiverse et qui, finalement, ne prend pas de mesures et décide qu'il est urgent d'attendre et de ne rien faire"

La circulation alterrnée n'est pas "la panacée " estime Christophe Najdovski mais elle a son utilité. "C'est une mesure qui, quand on est dans une situation critique, d'urgence, a quand même une certaine efficacité ."

S 1 Pas de circulation alternée

La circulation alternée n’a été mise en place que deux fois dans la capitale. C’était en octobre 1997 et le 17 mars 2014.

La circulation alternée a fait ses preuves

La circulation alternée permet aux voitures dont les plaques ont un numéro pair de circuler les jours pairs et inversement. Cette mesure appliquée le 17 mars 2014 à l’issue de 13 jours de pollution avait été suivie de près par Airparif.Le bilan avait été très positif . La baisse du trafic routier avait été de -18% à Paris et la pollution avait diminué de -15% pour les particules fines et -20% pour les autres polluants.

Une mesure pas simple à mettre en place

Pour vendredi, le gouvernement a donc jugé que la mise en place de la circulation alternée n’était pas nécessaire . Il faut savoir que c’est une décision qui n’est pas facile à prendre politiquement. Même si elle est efficace, elle est très impopulaire. Cette année, avec Vigipirate, les contrôles qui accompagnent la mesure auraient été particulièrement compliqués à organiser. Les policiers sont déjà mobilisés ailleurs et pas vraiment disponibles pour vérifier les plaques d’immatriculation.

Les règles à suivre vendredi

Réduction de la vitesse de -20km/h dans toute l’Ile-de-France :

-à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;

-à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;

  • à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 90km/h.

Interdiction de faire des feux de cheminée et de brûler des déchets verts y compris agricoles

Les contrôles de vitesse et les contrôles antipollution sont renforcés.

La préfecture recommande de limiter les activités sportives et les sorties à l’extérieur en particulier aux personnes vulnérables (jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées).