Société

Pollution : restrictions de circulation dès samedi à Grenoble en fonction de l'âge du véhicule

Par Laurent Gallien, France Bleu Isère et France Bleu vendredi 9 décembre 2016 à 15:28 Mis à jour le samedi 10 décembre 2016 à 5:03

Utilisation pour la première fois en France des certificats de qualité de l'air
Utilisation pour la première fois en France des certificats de qualité de l'air © Maxppp -

Après cinq jours de pic de pollution dans le bassin grenoblois la Préfecture et le Syndicat mixte des transports en commun de la Métropole (SMTC) enclenchent pour la première fois en France le dispositif qui s'appuie sur les "Certificats de qualité de l'air", les fameuses vignettes de couleurs.

Ce samedi 10 décembre est le 5e jour consécutif au cours duquel le bassin grenoblois dépasse le seuil d'information en matière de particules fines (50 microg/m3). Ça reste moindre, et plus réduit également dans le temps, que dans le bassin lyonnais mais avec son nouveau protocole la Métropole de Grenoble a souhaité anticiper les mesures destinées à limiter ces pics. Depuis mardi donc des limitations de vitesses sont en place sur les grands axes autour et dans la Métropole et, parce que ça ne s'améliore pas, à partir de ce samedi les véhicules les plus vieux n'auront plus le droit de circuler.

Voitures, motos, camions... quelle est la règle ?

Plutôt que mettre en place une alternance en fonction des numéros de plaques pairs/impairs, Grenoble a choisi des restrictions de circulations en fonction des "Certificats de qualité de l'air", qu'il faut commander pour chacun des véhicules même si, ironie du dispositif, les premiers à être interdits de circulation sont les véhicules "Sans certificat", autrement dit ceux qui sont trop vieux pour en obtenir un sur le site internet dédié, parce que trop vieux.

En clair, ne peuvent plus circuler à partir de ce samedi dans l'agglomération grenobloise les voitures et utilitaires légers immatriculés avant le 1er janvier 1997, les poids-lourds et autocars (sauf transports urbains) immatriculés avant le 1er octobre 2001, et les deux-roues de plus de 50cm3 immatriculés avant le 1er juin 2000.
La part de voiture particulières concernées est de 8% dans le total des immatriculations françaises mais ne dépasserait pas 4% dans le grand bassin grenoblois.

Des incitations à prendre les transports en commun

Parallèlement à cette mesure contraignante, les transports grenoblois mais aussi pour la première fois les transports du Pays Voironnais et du Grésivaudan, mettent en place le dispositif : "un ticket pour une journée". Il est également possible de louer un Métro Vélo à demi tarif.

Interrogé sur le fait que ces incitations ne soient pas intervenues avant (en même temps que les limitations de vitesse), le président du SMTC Yann Mongaburu répond "le fait est que pour la première fois dans notre territoire qui sont prises de manière conjointes par le SMTC, par le Voironnais, par le Grésivaudan, c'est un travail partenarial de deux ans". Autrement dit la volonté d'un dispositif global entraînant les voisins, pour des raisons d'efficacité, a peut-être primé sur la réelle volonté du SMTC. Il est à noter que les trains et les transports du Département (VFD, Transisère) ne sont pas partie prenante des avantages tarifaires.

Tarification incitative. Pourquoi pas avant? La réponse de Yann Mongaburu (SMTC)

Une tolérance... pour l'instant

En matière de contrôle ce samedi, la Préfecture souligne qu'il n'y aura pas de verbalisation. Pas avant le prochain pic et le prochaine mise en oeuvre du protocole. Mais les services de Gendarmeries, Police et Polices Municipales vont tout de même aussi profiter de ce samedi pour tester leur organisation en la matière.

Des contrôles... mais pas de sanctions pour l'instant explique le maire de Grenoble Eric Piolle

A ce jour 44 000 certificats de qualité de l'air ont été commandés dans le bassin grenoblois, soit environ 20% du parc automobile. Dans la pratique si vous n'avez pas votre certificat affiché sur votre pare-brise, le contrôle se fera avec la carte grise. Des contrôles ciblés évidemment d'abord en fonction du modèle et de l'allure général du véhicule. Notez qu'à partir du lundi 12 décembre, les commandes de certificats en groupe seront possible sur internet pour les flottes d'entreprises. La possibilité de commander son certificat par courrier pour ceux qui sont privés d'internet, devrait être ouverte courant janvier. D'ici là il est conseillé de demander à un voisin ou un proche conciliant, ou à défaut de s'adresser à l'accueil de votre mairie, qui doit pouvoir vous aider. Le prix de l'envoi, 4,18 euros, reste à votre charge.

Enfin pour toute question particulière la Métropole grenobloise s'est attachée jusqu'en février prochain les services d'une plateforme téléphonique dédiée qui répond au 01.70.36.49.92. La Métropole et vos mairies sont aussi tout à fait aptes en principe à répondre à vos questions.

Si rien ne change ce week-end, au 7e jour de pollution lundi la mesure sera élargie aux véhicules correspondant aux vignettes N°4 et 5, soit potentiellement à 26% du parc total de véhicules

Restrictions de circulation à base de Certificats de qualité de l'air - les explications

À lire aussi

Yann Mongaburu, président du SMTC et Lionel Beffre, Préfet de l'Isère - Radio France
Yann Mongaburu, président du SMTC et Lionel Beffre, Préfet de l'Isère © Radio France - Laurent Gallien

  - Visactu
© Visactu -