Société

Pont de Tancarville : les automobilistes voient enfin le bout du tunnel

Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 20 septembre 2016 à 19:07

Les travaux du Pont de Tancarville touchent à leur fin
Les travaux du Pont de Tancarville touchent à leur fin © Radio France - Patrick Boulen pour CCI Seine Estuaire

Les travaux du Pont de Tancarville progressent et s'apprêtent à entrer dans leur dernière phase. Un soulagement pour des milliers d'automobilistes.

Les travaux qui avaient pris 6 mois de retard sont finalement en train d'aboutir, au niveau du Pont de Tancarville. Le gros du chantier devrait être bouclé d'ici la mi-décembre. Pour le moment, l'accès Nord est désormais dégagé et désengorgé, grâce à une voie "Le Havre - Rouen - Le Havre" toute neuve, et qui enjambe deux giratoires prévus pour les axes secondaires. Cette nouvelle route a été mise à la circulation dans le sens Rouen - Le Havre, la semaine dernière. Elle le sera également dans l'autre sens, dans une quinzaine de jours.

Un trafic plus fluide aux heures de pointe

Claire Grivel, directrice des concessions à la CCI : "15 minutes de gagnées dans le sens Rouen - Le Havre pour les automobilistes"

Les travaux réalisés jusque là devraient permettre de rendre le trafic plus fluide aux heures de pointe : entre 7h et 9h le matin, et entre 16h et 19h l'après-midi. Le pire semble donc derrière nous. Mais que reste-t-il à réaliser, et à quelle échéance ? Réponse de Claire Grivel. Elle est directrice des concessions à la CCI Seine Estuaire (Chambre de commerce) :

Claire Grivel, sur France Bleu Normandie

Reconstitution d'une zone d'intérêt écologique 

Côté Sud, au niveau de la nouvelle barrière de péage, des travaux sont également menés et bien avancés. Au passage, la faune et la flore ont aussi été préservées durant ce chantier. Des travaux écolos, c'est la norme aujourd'hui. Toutes les zones de marais et les zones boisées ont été épargnées ou reconstituées. Sans compter que les espèces dîtes protégées l'ont été. Clément Fasquel est le conducteur des opérations. Il répond à Bertrand Queneutte :

Clément Fasquel, sur France Bleu Normandie

Par ailleurs, les responsables des travaux ont aussi mis à jour une "décharge sauvage", au sein de la triangulaire sud. Ils ont ainsi trouvé et dégagé des vieilles batteries de voitures, ou encore des machines à laver.

L'aménagement paysager, prévu pour début 2017, mettra un point final au chantier.