Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pont l'Abbé : une association s'émeut de l'installation d'un cirque avec des animaux sauvages

Par

L'association PAZ, qui défend "les intérêts des animaux", s'émeut dans un communiqué de l'arrivée cette semaine d'un cirque avec des animaux sauvages sur la commune de Pont l'Abbé, dans le Finistère. L'association souhaite que la mairie interdise l'accueil des cirques qui ont des animaux sauvages.

Le cirque Bostok a notamment des chameaux et des tigres sauvages (illustration) Le cirque Bostok a notamment des chameaux et des tigres sauvages (illustration)
Le cirque Bostok a notamment des chameaux et des tigres sauvages (illustration) © Radio France - Sixtine Lys

Une association de défense des animaux demande ce mercredi à la mairie de Pont l'Abbé, dans le Finistère, d'interdire l'accueil des cirques qui font des numéros avec des animaux sauvages. Le cirque Bostok a posé ses roulottes sur la commune cette semaine, et présente son spectacle à 16h ce mercredi. Dans un communiqué, l'association PAZ rappelle que le Sénat examinera le 30 septembre prochain la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale, qui prévoit notamment d'interdire les animaux sauvages dans les cirques , et appelle la mairie de Pont l'Abbé à soutenir cette démarche. 

Publicité
Logo France Bleu

Soutenir la démarche

En novembre 2019, la Ville de Paris avait voté la fin de la délivrance d'autorisations d'occupation de terrain pour les cirques proposant des spectacles avec des animaux sauvages. L'association PAZ souhaitait que le conseil municipal de Pont l'Abbé fasse de même. Mais il n'en sera rien. 

Interrogé par France Bleu Breizh Izel, le maire de la Ville, Stéphane Le Doaré, estime que son équipe a "d'autres problèmes à régler que les animaux sauvages dans un cirque", en évoquant la crise du Covid, "qui nous occupe depuis maintenant plus d'un an et demi". L'édile se dit concentré sur la gestion de la crise sanitaire et la vaccination. "Aujourd'hui, nous sommes vaccinons 2.800 à 3.000 personnes par semaine, du lundi au samedi soir sur quatre lignes de vaccination", explique le maire. 

"Sauver des espèces"

Concernant les animaux sauvages, Stéphane Le Doaré estime aussi que le main humaine "permet aussi de sauver des espèces qui auraient disparu", en citant l'exemple de la naissance de bébés pandas ce lundi au zoo de Beauval. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu