Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pont-à-Mousson : un remède miracle contre les algues bleues ?

lundi 31 juillet 2017 à 19:33 Par Emma Sarango, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Depuis lundi, la mairie de Pont-à-Mousson expérimente un nouveau traitement contre les algues bleues qui empêchent la baignade dans la base de loisirs du Grand Bleu. Avec l'espoir d'une réouverture pour le week-end.

La mairie espère pouvoir à nouveau autoriser la baignade ce week-end
La mairie espère pouvoir à nouveau autoriser la baignade ce week-end © Radio France - Sarango

Pont-à-Mousson, France

Le scénario est devenu redondant au Grand Bleu, la base de loisirs de Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle. Depuis la fin de semaine dernière, la baignade est provisoirement interdite sur la plage, comme les étés précédents. En cause toujours : les cyanobactéries ou "algues bleues" qui prolifèrent et dégagent des toxines dangereuses pour l'homme.

Alors la mairie de Pont-à-Mousson expérimente depuis lundi un nouveau traitement sur 4 000 m2 du plan d'eau. "On installe un diffuseur sur un bateau qui va parcourir toute la surface" décrit François Pihan, missionné par une toute nouvelle start-up basée en Moselle. La nouveauté : ce produit très efficace est 100% naturel. "Avant on utilisait un produit chimique qui tuait tout aux alentours, y compris les crustacés et les poissons" explique encore François Pihan.

40 000 euros déjà investis par la mairie

Ce produit "miracle" pourrait permettre la réouverture de la baignade pour le week-end, avec des analyses régulières tout au long de la semaine. "Nous avons déjà investi 40 000 euros pour tenter d'éradiquer les algues bleues" désespère Jean-Claude Vagner, adjoint au maire chargé des sports à Pont-à-Mousson. "C'est important car ceux qui ne peuvent pas partir en vacances viennent d'Epinal, de Metz, de Verdun, de partout!" Le Grand Bleu accueille en effet plus de 20 000 personnes chaque été.

En attendant l'autorisation de la baignade, peut être ce week-end, les animations restent ouvertes sur la base de loisirs du Grand Bleu : beach volley, trampoline, château gonflable notamment.