Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pontault-Combault : l’élection de la maire socialiste a été annulée

-
Par , France Bleu Paris

La réélection de Monique Delessard, la maire socialiste de Pontault-Combault en Seine-et-Marne, a été annulée mercredi par le Conseil d’Etat pour cause d’irrégularité lors du scrutin de mars 2014 sur les bulletins de son rival.

Clone of urnes
Clone of urnes © Maxppp

Les habitants de Pontault-Combault (Seine-et-Marne) vont devoir revoter. Le Conseil d’Etat a annulé mercredi la réélection de la maire PS , Monique Delessard. Il a confirmé le jugement du tribunal administratif de Melun. Le Conseil d’Etat estime qu’il y a eu des irrégularités. Les bulletins de l’une des listes présentes au premier tour des élections municipales n’étaient pas conformes.

Le jour du scrutin, Cédric Pommot, ancien adjoint de la maire et qui se présentait contre elle, avait appris que ses bulletins de vote étaient invalidés et seraient considérés comme nuls. Les nationalités de deux de ses colistiers, l’un espagnol, l’autre portugais, n’étaient pas indiquées sur les bulletins de vote, ce qui est obligatoire pour des candidats ressortissants de l’Union Européenne. Cédric Pommot, candidat perdant, avait mis en avant cette irrégularité sur ses propres bulletins pour demander l’annulation de l’élection.

Pour le Conseil d’Etat, qui a donc tranché en faveur de l’annulation de la réélection de la maire, rien n’indique que le candidat perdant ait volontairement oublié de rectifier les bulletins pour obtenir l’annulation de l’élection.

La liste de Cédric Pommot avait été éliminée au premier tour. Elle avait obtenu 16,02% des voix.

Lundi dernier, le Conseil d’Etat avait déjà annulé les élections municipales de trois communes des Hauts-de-Seine. Il faudra revoter à Clichy-la-Garenne où le maire socialiste Gilles Catoire a décidé de ne pas se représenter. On retournera aussi aux urnes à Asnières et à Puteaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess