Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Recensement 2017 : petite baisse de la population en Corrèze, légère hausse en Haute-Vienne

-
Par , France Bleu Limousin

Nouvelle année et nouveau recensement de la population. L'INSEE sort ses chiffres pour l'année 2017 (issus du recensement 2014). En Haute-Vienne, le nombre d'habitants a très peu augmenté : + 0,1% par an sur 5 ans. En Corrèze, c'est carrément une baisse : - 0,2%, chaque année, sur la même période.

Les chiffres officiels du recensement 2017 ont été dévoilé le 1er janvier par l'INSEE.
Les chiffres officiels du recensement 2017 ont été dévoilé le 1er janvier par l'INSEE. © Maxppp - Sébastien Jarry

Limousin, France

En ce qui concerne la démographie, la Haute-Vienne et la Corrèze ne vont pas remporter la palme du dynamisme encore cette année. C'est le constat que l'on peut faire en lisant les nouveaux chiffres du recensement de l'INSEE. Mais avant de se lancer dans des colonnes de nombres, de virgules et de pourcentages, il faut savoir que le recensement 2017 correspond, en fait, à la population de 2014, puisque l'INSEE travaille avec 3 ans de décalage. Par ailleurs, les chiffres 2014 sont systématiquement comparés à ceux de 2009. Là encore, il s'agit des méthodes de l'institut national de la statistique.

La situation en Haute-Vienne

Entre 2009 et 2014, en Haute-Vienne, la population* n'a augmenté que de 0,1% par an en moyenne. C'est moins qu'en Nouvelle-Aquitaine (+ 0,6% par an en moyenne). C'est également moins que la moyenne française puisque le pays a vu sa population augmenter de 0,5% par an, sur la même période. Résultats pour la Haute-Vienne, une croissance démographique lente. Le département compte 376 199 habitants en 2014. Ce qui ne fait que 1350 personnes de plus qu'en 2009. Une augmentation essentiellement due à l'arrivée de nouveaux habitants (et non à l'augmentation des naissance).

En Haute-Vienne, ce sont surtout les couronnes des pôles urbains qui favorisent le dynamisme démographique. Alors que Limoges perd des habitants entre 2009 et 2014, les communes périphériques en gagnent. C'est le cas, par exemple, de Panazol (population en hausse de 0,8% en moyenne chaque année sur 5 ans), Couzeix (+2,1% par an) ou encore Chaptelat (+3,5% par an).

En revanche, les villes isolées, éloignées de l'influence des pôles, perdent des habitants. Entre 2009 et 2014, ces villes (comme Bellac, Rochechouart, ou encore Saint-Junien) ont perdu en moyenne 0,4% de leur population chaque année.

La situation en Corrèze

En Corrèze, la population est carrément en baisse. Le département a perdu 0,2% de sa population, chaque année, pendant 5 ans. La population est passée de 243 352 habitants en 2009 à 241 340 en 2014. Un chiffre qui s'explique surtout par un solde naturel négatif, ce qui signifie qu'il y a plus de décès que de naissances en terre corrézienne.

En Corrèze, quelques communes s'en sortent quand même bien. Comme Ussac qui a vu sa population augmenter d'1,7% chaque année entre 2009 et 2014, Saint-Pantaléon-de-Larche (+0,6% par an) ou encore Donzenac (+1% par an).

Entre 2009 et 2014, les plus grosses pertes de population sont, elles, enregistrées à Bort-les-Orgues (-2% par an), Uzerche (-1,9%), Meymac (-1,2%) ou encore Égletons (-0,6%).

*Il s'agit de la population municipale, qui, selon l'INSEE : " comprend les personnes ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune, les personnes sans abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensées sur le territoire de la commune."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu