Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Populations légales pour 2021 : l'Isère gagne près de 5000 habitants en un an

-
Par , France Bleu Isère

L'Insee publie comme chaque fin d'année les chiffres de populations qui feront référence en 2021. Le département de l'Isère gagne toujours des habitants pour atteindre désormais 1.263.563 personnes.

Le département de l'Isère reste dynamique en termes de population
Le département de l'Isère reste dynamique en termes de population © Maxppp - Josselin Clair

C'est un rendez-vous désormais immuable de fin d'année : l'Insee, Institut national de la statistique et de études économiques, publie les données de population qui feront office de chiffres officiels pour l'année suivante. Le tableau 2021 repose sur les données de recensement de l'année 2018 et montre une nouvelle évolution à la hausse de la population iséroise.

4.841 habitants supplémentaires en un an

Avec officiellement 1.263.563 iséroises et isérois, l'année 2021 dépasse de près de 5 000 unités la référence pour cette année 2020 qui était de 1.258.722 personnes. Un dynamisme tant en terme de naissances que de "solde migratoire" qui n'est pas, loin s'en faut, porté par la capitale. Dans la région entre 2013 et 2018 "les métropoles de Saint-Etienne et de Grenoble, note l'Insee, ont [...] une démographie atone (+0,1%)". C'est au nord du département et dans la vallée du Rhône, notamment, que l'Isère gagne des habitants. 

Le quinté de tête des villes est toujours le même mais...

Une dimension que l'on retrouve illustrée dans le classement des villes puisque si Grenoble est toujours la commune la plus peuplée, elle perd 804 habitants par rapport à l'an passé pour une population officielle 2021 de 157.650 habitants. Dans une moindre mesure Saint-Martin d'Hères, perd de son côté 89 habitants à 38.398 personnes. Échirolles gagne par contre 121 habitants en un an au sens de l'Insee, pour un total 2021 de 36.961 échirollois.
Dans la suite du classement Vienne recense 29.583 habitants cette année, chiffre en hausse de 277 personnes. La ville enraye le déclin constaté depuis quelques années, dans la foulée d'une agglomération de Vienne-Condrieu très dynamique dans son ensemble. Bourgoin-Jallieu continue à progresser passant en un an de 28.387 à 28.494 habitants (+107).

Charvieu-Chavagneux fait son entrée dans les 15 communes les plus peuplées 

L'illustration la plus flagrante du dynamisme démographique du nord-isère - sous la poussée lyonnaise notamment - est la position de Charvieu-Chavagneux, qui n'a plus rien d'un village. La commune dépasse désormais le cap des 10.000 habitants, à 10.029 exactement. Comme un symbole elle "pique" la 15e place du classement isérois à Eybens, dans la banlieue de Grenoble, qui chute de 10.185 habitants au 1er janvier 2020 à 9.947 officiellement au 1er janvier 2021.

Il reste des très petites communes malgré les regroupements

Si depuis 2010 beaucoup de petites et moyennes communes se sont regroupées en Isère - nous sommes passés de 533 à 512 communes - encouragées par quelques aides gouvernementales, il subsiste de très petites entités. Saint-Michel-en-Beaumont (entre La Mure et Corps), compte 31 habitants, Villard-Notre-Dame (Oisans) et Ambel (bord du lac du Sautet), 28 habitants chacune, Beaufin (à côté d'Ambel) 20 habitants et la palme revient toujours à Oulles (près de Bourg d'Oisans sur la route du Col d'Ornon) avec officiellement en 2021... 6 habitants !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess