Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Port du masque à Nancy : une mesure plutôt bien acceptée par les Nancéiens

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Depuis ce samedi, le port du masque est obligatoire dans le centre-ville de Nancy. Une mesure prise par le préfet de Meurthe-et-Moselle dans le but d'enrayer la résurgence de covid-19 alors que les indicateurs dans notre région ne sont pas bons.

Le port du masque en extérieur à Nancy est plutôt bien accepté par les Nancéiens.
Le port du masque en extérieur à Nancy est plutôt bien accepté par les Nancéiens. © Radio France - Bradley de Souza

Après les espaces clos, le port du masque est obligatoire en extérieur depuis ce samedi dans le centre-ville de Nancy entre 11 heures et 2 heures du matin pour les piétons de 11 ans et plus. Cette mesure est plutôt bien accueillie par les Nancéiens malgré la chaleur. Et alors que les indicateurs dans notre région ne sont pas bons. "C'est un petit peu contraignant, il fait chaud, ce n'est pas du tout agréable. On n'est pas à l'aise mais il faut faire des efforts pour vaincre la pandémie, ça commence par un masque et peut-être qu'avec nos efforts à tous, on vaincra la pandémie", explique Rizlaine à France Bleu Sud Lorraine.

À lire aussi : Port du masque obligatoire à Nancy : une distribution gratuite pour les personnes à ressources limitées

"Je tiens à ma vie"

Place Stanislas à Nancy, le masque est le nouvel accessoire de l'été avec les lunettes de soleil. Jean-Claude est remonté. "Il faut le porter, c'est obligatoire". Il vient de tancer quelques jeunes Nancéiens. "Il faut sauver nos vieux et puis nos jeunes et puis tout le monde, merde ! Je tiens à ma vie moi", poursuit-il.

Le non-respect du port du masque entraînera une amende de 135 euros. Même si les pouvoirs publics seront indulgents les premiers jours. "Je ne savais pas, je pensais que c'était la semaine prochaine", explique Ludovic avant de poursuivre "J'ai tendance à croire que c'est mieux mais j'en suis pas sûr. Et si ça permet d'être moins malade tant mieux".

Une autre composante vient complexifier la mise en place de cette mesure : la chaleur. "Je transpire rien qu'en vous parlant, je transpire de la bouche parce que le masque ça tient terriblement chaud", raconte Pierre croisé rue Saint-Dizier. Mais malgré tout, il va falloir faire avec. L'arrêté court pendant un mois. Et pourrait être reconductible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess