Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Port du masque dans tout La Rochelle : le message tarde à passer dans le quartier de Villeneuve-les-Salines

-
Par , , France Bleu La Rochelle

Depuis ce lundi, le port du masque est étendu à toute la ville de La Rochelle. Dans le quartier populaire de Villeneuve-les-Salines, beaucoup n'ont pas encore le même réflexe que dans le centre-ville.

Depuis ce lundi, le port du masque est étendu à toute la ville de La Rochelle
Depuis ce lundi, le port du masque est étendu à toute la ville de La Rochelle © Radio France - Julien Fleury

Le port du masque étendu à toute la commune de La Rochelle : la mesure est entrée en vigueur lundi. Justifiée par un taux d'incidence plus fort à La Rochelle, que dans le reste de la Charente-Maritime : 71 cas pour 100.000 habitants à La Rochelle, selon les chiffres communiqués par la municipalité.  Le masque était déjà obligatoire sur le port, depuis la mi-juillet. Périmètre déjà étendu une première fois le 1er octobre. Cette fois tous les quartiers sont concernés.

L'information n'est pas encore tout à fait arrivée dans le quartier populaire de Villeneuve-les-Salines. Christopher, 25 ans, promène son bébé en poussette, son masque replié sous la bouche : "je pensais que c'était dans le centre-ville moi! Mais bon si on n'a pas le choix de le mettre..." soupire Christopher en se recouvrant la bouche.

Peur du couvre-feu

Sur le trottoir d'en face, une bonne élève : Michèle, sortie quelques minutes de son appartement pour vider ses déchets recyclables. "A l'âge que j'ai, je veux me protéger, précise la retraitée. Et puis le maire a dit qu'autrement, ça serait le couvre feu. Vous vous rendez compte ?! A non, pas question !"

Trois jeunes sortent du supermarché
Trois jeunes sortent du supermarché © Radio France - Julien Fleury

A côté de l'arrêt de bus, Chantal arbore elle aussi le masque. La retraitée sait que la mesure a été étendue à toute la ville. Et elle approuve : "on peut être pour ou contre le masque, mais au moins on sait qu'on peut le porter partout." Chantal ne vas pas jusqu’à dire qu'elle le porte avec plaisir. Un calvaire, même, pour Jean, qui sitôt sorti du supermarché, retire sa protection : "dans la mesure où on respecte les distances, je ne vois pas l’intérêt de faire les deux à la fois."

Fuir le centre-ville

Depuis le retour de l'épidémie, Jean déserte le centre-ville. "Mais je pensais qu'ici on avait encore le droit de ne pas le mettre..." A Villeneuve-les-Salines, il faudra sans doute encore quelques jours pour prendre cette nouvelle habitude.

Sur un panneau d'affichage de Villeneuve-les-Salines, la campagne de la ville pour promouvoir le masque et les gestes barrière.
Sur un panneau d'affichage de Villeneuve-les-Salines, la campagne de la ville pour promouvoir le masque et les gestes barrière. © Radio France - Julien Fleury
Choix de la station

À venir dansDanssecondess