Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Port du masque obligatoire : comment les entreprises tourangelles s'adaptent

-
Par , France Bleu Touraine

La ministre du Travail Elisabeth Borne a annoncé le port obligatoire du masque en entreprise à partir du 1er septembre. C'est déjà le cas dans de nombreux secteurs d'activités. Pour d'autres métiers en revanche, on s'adapte en fonction de la situation.

Porter le masque au travail, un geste parfois compliqué.
Porter le masque au travail, un geste parfois compliqué. © Radio France - Thierry colin

A partir du 1er septembre prochain, le port du masque en entreprise sera obligatoire, open spaces compris. Les salariés devront désormais porter leur masque partout où l'on est susceptible de se croiser.

Cependant, le port du masque est un geste parfois compliqué dans certains métiers. Si la majorité des secteurs l'ont déjà rendu obligatoire, certains tentent de s'adapter à cette contrainte

Dans le secteur de la construction par exemple, les efforts fournis par les ouvriers combinés à la chaleur estivale rendent parfois insupportable le port du masque. "Cela peut être relativement pénible, surtout pour des efforts physiques. Ça arrive qu'on se mette dans un coin et qu'on l'enlève pour respirer" explique Jérémy, responsable de chantier en électricité à Tours.

Pour faire face à cette gêne, les chefs d'entreprise ont dû adapter et revoir le fonctionnement de leurs chantiers. Stéphane Poëssel, président de la fédération française du bâtiment d'Indre-et-Loire : "La Covid nous a obligé à adapter nos chantiers dans leur fonctionnement. On essaye de mettre les ouvriers dans les meilleures conditions de travail. Quand un ouvrier est seul sur son poste, il n'a pas besoin d'avoir le masque".

Impossible à retirer dans les commerces de proximité

Mais dans certaines entreprises, le port du masque est non seulement obligatoire mais surtout essentiel. C'est le cas dans les commerces de proximité comme les salons de coiffure. Place du Châteauneuf, Steven et ses collègues n'ont pas le choix, ils portent le masque du matin au soir dans leur salon  : "C'est contraignant mais on s'y habitue. On fait avec mais plus vite on pourra l'enlever mieux ce sera".

Dès septembre prochain, toute entreprise devra rendre le masque obligatoire au travail, à l'exception des bureaux individuels. Une mesure qui sera à la charge de l'entreprise et non du salarié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess