Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Port du masque obligatoire : "C'est une très bonne chose" estiment les commerçants de Valence

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Il est désormais obligatoire de porter un masque dans les lieux publics clos, en raison d'une circulation plus rapide du Covid-19 dans plusieurs régions de France. Cela vaut aussi pour les boutiques. A Valence, dans la Drôme, la mesure est plutôt bien accueillie par les commerçants.

Le masque devient obligatoire pour pouvoir faire les boutiques.
Le masque devient obligatoire pour pouvoir faire les boutiques. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Il faudra donc être masqué pour pourvoir encore profiter des soldes. L'obligation du port du masque dans les lieux clos, dont les commerces, entre en vigueur ce lundi, alors que la propagation du Covid-19 s'accélère dans plusieurs régions de France, y compris la nôtre. Initialement prévue pour le 1er août, la mesure a été avancée sur décision du Premier ministre Jean Castex.

Du relâchement chez certains clients ces dernières semaines

Dans le centre-ville de Valence, les commerçants comme les clients y sont plutôt favorables. "Moi je trouve ça bien", explique Océane, qui fait du shopping avec une amie. "C'est normal de prendre des précautions, même si ça tient un peu chaud !"

"Nous on attendait ça avec impatience", confie plusieurs vendeuses. "Parce qu'il y a certaines clientes qui se relâchent et qui ne veulent pas le mettre. Une d'entre-elle a même osé nous dire : 'Oh, il faut bien stimuler ses défenses immunitaires' !" Un manque de civisme qui agace Martine, une autre commerçante. "Une cliente est partie parce que je lui demandais de mettre le masque", explique la gérante de Chaussures Evelyne, situé rue Madier-de-Montjau. "Mais ce n'est pas grave, moi j'ai ma maman qui est âgée et mon mari qui a des problèmes de santé, alors je ne veux pas ramener le virus chez moi."

La rue Madier de Montjau à Valence.
La rue Madier de Montjau à Valence. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Le masque vaut mieux qu'un reconfinement

Mais dans une autre boutique de prêt-à-porter, la patronne s'inquiète. "Pour les clients pourquoi pas, mais nous 8 heures avec le masque c'est l'enfer ! On étouffe." C'est sûr que c'est une contraignante, mais ça vaut mieux qu'un reconfinement synonyme d'une nouvelle fermeture des boutiques enchaîne Sandrine Bullegas. "On a vraiment pas les moyens d'être confiné à nouveau", explique la présidente de l'association de commerçants Vitaville. "On ne pourra jamais tenir le choc, alors si le masque c'est la solution pour l'éviter, on est partant."

L'obligation du port du masque concerne aussi l'ensemble des magasins des grandes enseignes alimentaires, les établissements recevant du public, les marchés couverts ou encore les banques, comme l'annoncé samedi sur Twitter le ministre de la Santé Olivier Véran.

Affiche récapitulative des gestes barrières.
Affiche récapitulative des gestes barrières. © Radio France - Ministère de la Santé.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess