Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Port du voile : "Pas de laïcité à géométrie variable" défend le sénateur Max Brisson

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu Béarn

Le sénateur "Les Républicains" des Pyrénées-Atlantiques Max Brisson, rapporteur de la proposition de loi adoptée ce mardi au Sénat, défend un texte "apaisant" dans un climat délétère.

Max Brisson, sénateur LR des Pyrénées-Atlantiques, rapporteur de la proposition de loi sur la neutralité religieuse à l'école
Max Brisson, sénateur LR des Pyrénées-Atlantiques, rapporteur de la proposition de loi sur la neutralité religieuse à l'école © Radio France - Oihana Larzabal

Pays Basque, France

Au lendemain de l'attaque de la mosquée de Bayonne, le Sénat a adopté en première lecture une proposition de loi tenant à assurer la neutralité religieuse à l'école, y compris lors des sorties scolaires. 

Une proposition de loi apaisante

Cette proposition de loi intervient dans un climat délétère, en pleine polémique sur le port du voile pour les mamans accompagnatrices des élèves lors des sorties scolaires et moins de 24 heures après l'attaque de la mosquée de Bayonne qui a fait deux blessés graves. "Un hasard du calendrier malheureux" se défend le rapporteur du texte Max Brisson, "la proposition de loi a été déposée le 9 juillet dernier après les débats sur l'école de la confiance". Pour le sénateur LR des Pyrénées-Atlantiques, il n'y a aucun lien, même contextuel, entre ce texte porté et les événements de lundi à Bayonne avec le passage à l'acte de ce landais de 84 ans. "Ceux sont des accusations portées par certains qui sont intransigeants lorsqu'il s'agit de l'église catholique, qui sont laïcards, mais qui seraient dans une laïcité accommodante lorsqu'il s'agit de l'islam."

"Moi je ne suis pas pour une laïcité à géométrie variable" — Max Brisson, rapporteur de la proposition de loi sur la neutralité religieuse à l'école

Flou juridique

Le sénateur biarrot estime combler un vide juridique grâce à cette proposition de loi. "Dans une même ville, un directeur d'école peut interdire aux mamans qui portent le voile, ou aux papas qui portent une kippa, d'accompagner une classe alors qu'un autre directeur, avec les mêmes textes, peut les autoriser." Pour Max Brisson, il en va de la responsabilité du législateur d'être clair alors que "le gouvernement est ambiguë. Moi je pense que la proposition de loi votée par le Sénat est une loi d'apaisement". 

Max Brisson, sénateur LR des Pyrénées-Atlantiques, invité de France Bleu Pays Basque

Le texte doit maintenant passer devant l'Assemblée Nationale où les Républicains, porteurs de la proposition de loi, n'ont pas la majorité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu