Société

Portes-ouvertes à l'association des chiens guides d'aveugles de Limoges

Par Claire-Lise Macé, France Bleu Limousin samedi 24 septembre 2016 à 22:26

Angélique ne se sépare quasiment jamais de son labrador Cosy. Il la guide depuis 7 ans.
Angélique ne se sépare quasiment jamais de son labrador Cosy. Il la guide depuis 7 ans. - Claire-Lise Macé

La cinquième semaine du chien guide s'achève. Et pour clore l'événement en beauté, le centre de formation des chiens guides d'aveugles de Limoges ouvre ses portes au public, ce dimanche.

Situé en périphérie de Limoges, dans le quartier le Landouge, le centre de formation des chiens guides accueille chaque année 12 chiens destinés à aider des personnes malvoyantes ou non-voyantes au quotidien. Depuis 40 ans, le centre a formé 285 animaux, principalement des labradors et et des Goldens Retrievers.

Et c'est pour faire connaître son activité que l'association ouvre ses portes au public ce dimanche. Au programme, il y aura notamment des ateliers de sensibilisation à la déficience visuelle, des simulateurs de chiens guides ou encore des démonstrations.

Pour plus d'autonomie

Les chiens guides sont une aide quotidienne pour les aveugles : "je suis plus autonome, j'ose plus, je sors plus et je vais même à Paris toute seule grâce à mon chien" sourit Angélique, une Limougeaude de 35 ans. Cela fait 7 ans qu'elle a Cosy, son labrador.

"Avec la canne blanche, il y a plein de chose qu'on ne repère pas, des obstacles en hauteur, par exemple. Le chien, lui, signale tout", explique Angélique. Et en effet, les chiens guides s'arrêtent au passage piéton, préviennent lorsqu'il y a des marches et sont même capables d'indiquer une boîte aux lettres à leurs maîtres.

Deux années de formation

Mais avant d'en arriver là, les toutous doivent passer par un centre de formation. Ils y restent les deux premières années de leur vie. En parallèle, des familles d'accueil bénévoles s'occupent d'eux quand ils ne sont pas à "l'école". Jean-Paul, par exemple, s'occupe du jeune Lancelot, un labrador de 10 mois. "Quand on le récupère, c'est un petit chiot qui fait pleins de bêtises, et notre rôle, c'est d'en faire un chien qui guidera les aveugles", dit-il avec fierté. Les familles d'accueil doivent donc apprendre la discipline aux chiens. Elles doivent aussi les habituer à se promener en ville ou encore à prendre les transports en commun.